Compilations hilarantes des pires hantises d’un comédien, Les faux british est sans doute l’une des meilleures comédies qu’il soit donné de voir à Paris.

Une association d’admirateurs de romans noirs anglais choisit de livrer une représentation à partir d’un de leurs textes fétiches de Conan Doyle. Un homme est retrouvé mort dans son bureau, il faut mener l’enquête à la façon d’un Cluedo. Le problème c’est que ces sept amateurs n’ont jamais mis un pied sur scène…

Christophe RAYNAUD DE LAGE
Christophe RAYNAUD DE LAGE

Décors défectueux, accessoires manquants, trous de textes, comédien semi professionnel en proie aux feux de la rampe, évanouissements…  On se demande comment la troupe va mener le spectacle à terme sans l’achever définitivement. Tout est génial dans ce faux spectacle raté où rien n’est laissé au hasard. Chaque comédien y joue sa partition avec une précision fascinante, sans la moindre fausse note. Car pour faire exprès de jouer faux, il faut une sacrée maîtrise du vrai. Soigneusement orchestré par Gwen Aduh, homme à tout faire (magicien, humoriste et metteur en scène) à qui l’on doit la série des spectacles d’improvisations fantasques Münchausen, ce spectacle est une cascade de gags poussés à l’extrême. La salle est pliée en quatre (oui c’est possible et ce n’est pas dangereux, il suffit d’avoir un bon architecte). C’est réjouissant de voir un spectacle aussi populaire qui secoue les glottes de chacun sans distinction. Riches ou pauvres, vieux ou jeunes, l’amusement reste le même et l’on ressent un réel plaisir de communion par le rire.

Au théâtre Saint-Georges du mardi au vendredi 20h30, samedi 18h00 et 21h00
Plus d’infos ici

SHARE