Pour la quatrième année consécutive, tout l’été, et chaque semaine, Untitled Magazine vous propose trois livres à lire. Que vous soyez dans votre maison de campagne, au bord de la plage, entre amis ou encore au travail, vous devriez trouver votre bonheur.

Les sauvages 1 & 2, Sabri Louatah

Idder Chaouch va peut-être devenir le premier président de la République française à avoir des origines algériennes. Les débats sur ce candidat battent leur plein au sein de la famille Nerrouche, alors que l’un des jeunes garçons, Slim, se marie ce jour-là. Fouad, Bouzid, Dounia, Krim, Kamelia, Rabia… Tous ont leur avis sur Chaouch, ses chances d’être élu et ce qu’il pourrait faire pour la France, pour Saint-Etienne, la ville dans laquelle une grande partie de la famille Nerrouche habite encore.

Mais Krim, témoin de mariage de son cousin Slim, ne prend pas réellement partie à la fête, il est distant durant tout le temps des préparatifs et échange des messages étranges sur son portable. Jeune homme de dix-huit ans, Krim représente une jeunesse à l’identité partagée, qui ne cesse de s’interroger sur ce que signifie être Français dans une famille où la Kabylie est fantasmée, dans un pays où Sarkozy a effectué un premier mandat présidentiel centré autour des aspects sécuritaires.

Impossible de vous raconter le tome 2 sans vous dévoiler la fin du tome 1 – une montée en puissance parfaitement maîtrisée par Sabri Louatah, qui propose un thriller social et politique exceptionnel. On vous garantit que vous ne pourrez vous empêcher de vous jeter sur le tome 3 après avoir lu les deux premiers ! (et comme le montre la couverture, les livres ont aussi été adaptés en série par Canal+)

« Les sauvages » (tomes 1 & 2), Sabri Louatah, Editions J’ai Lu, 640 pages, 13,40€

 

Les confessions de Frannie Langton, Sara Collins

Londres, 1826. La ville entière se presse aux portes de la cour d’assise pour assister au procès de Frannie Langton, une domestique accusée d’avoir tué ses employés, Mr et Mrs Benham. Ancienne esclave, elle leur a été offerte comme bonne à tout faire par son ancien maître, qui est accessoirement aussi son père. Mais Frannie n’est pas comme toutes les autres. Elle le sait, elle n’est pas blanche et seuls les Blancs sont capables de création, de bon sens et de réflexion. Et elle, ce qui l’attire c’est le savoir, la lecture, la connaissance… 

Pour la première fois, à son propre procès, Frannie doit raconter son histoire. Elle évoque sa jeunesse dans une plantation de cannes à sucre en Jamaïque, où elle a été l’esclave de ses maîtres : tantôt elle faisait la lecture à sa maîtresse, tantôt la secrétaire de son maître lors d’expériences scientifiques douteuses. Elle revient aussi sur son arrivée à Londres, de ce cadeau qu’elle est pour les Benham, de son amitié avec la maîtresse de maison et sa passion pour la lecture.

Sara Collins, elle-même d’origine jamaïcaine, se penche sur cette partie sombre de l’histoire, l’esclavagisme. A travers une enquête rigoureuse, elle nous fait voyager entre la Jamaïque et le Londres de l’époque géorgienne.

« Les confessions de Frannie Langton », Sara Collins (traduit de l’anglais par Charles Recoursé), Editions 10/18, 456 pages, 8,80 €

Le ravissement de Britney Spears, Jean Rolin

Los Angeles. Un agent des services secrets français va devoir se charger d’enquêter sur le possible enlèvement par un groupe islamiste de Britney Spears. Cet agent qui ne connait rien au show business se retrouve plongé dans les méandres d’Hollywood. Personne drôle, quelque peu perdue et inadaptée à cette enquête, il se trouve embarqué dans une histoire des plus loufoque.

Roman drôle et perché, Jean Rolin écrit cette histoire comme le journal intime d’un enfant. Cet agent complètement perdu dans l’histoire de cet enlèvement. Il raconte au jour le jour ses aventures délirantes dans le monde des stars de Los Angeles. Il croise aussi bien Britney Spears, que Lady Gaga ou bien Lindsay Lohan pendant ses pérégrinations.

Une histoire rafraîchissante pour l’été, drôle et rocambolesque, cet agent et ses alliés nous emmènent avec eux pour empêcher l’enlèvement de Britney. Un faux thriller sur fond de glamour et de paillettes, c’est ce qui fait ce roman de Jean Rolin.

« Le ravissement de Britney Spears », Jean Rolin, Editions Folio, 272 pages, 7,50€