Tout l’été, et chaque semaine, Untitled Magazine vous propose trois livres à lire. Que vous soyez dans votre maison de campagne, au bord de la plage, entre amis ou encore au travail, vous devriez trouver votre bonheur.

 

« Mala Vida », Marc Fernandez

mala vida marc fernandez untitled magazine

Espagne, de nos jours. Alors que l’Espagne assiste au retour d’un droite dure, héritière nostalgique de Franco, une série de meurtres frappent le pays. Un homme politique, un médecin, une religieuse… simples faits divers ou tueur en série ? Diego Martin, journaliste sur une radio publique, décide de mener l’enquête. Très vite, malgré la censure du nouveau pouvoir en place, il va se rendre compte qu’il ne s’agit pas que de simples faits divers comme on veut le faire croire. Bravant les interdits, le journaliste fera éclater au grand jour l’un des plus gros scandales de l’ancien régime : les bébés volés de l’ère Franco.

Main-mise sur la presse, intolérance, justice à plusieurs vitesses, Marc Fernandez nous transporte – avec ses personnages – dans l’ambiance de l’Espagne actuelle, dominée par un nouveau gouvernement d’extrême-droite. L’auteur signe des chapitres courts, rythmant avec précision le roman, et nous tenant en haleine. Aussi passionnant que glaçant, ce premier roman du journaliste espagnol est une réussite. Amoureux du personnage, un second opus a déjà vu le jour !

« Mala Vida », Marc Fernandez, Edition Livre de Poche, 288 pages, 7,10 euros

 

« CONversations », Jorge Bernstein & Fabcaro

Qui n’a jamais reçu de messages sur les réseaux sociaux d’inconnues, qui souhaitaient seulement faire connaissance, mais qui ne paraissaient pas bien nettes ? Tout le monde, mais peu de gens y répondent. Parce qu’on sait que ce sont de fausses identités, qui cachent le plus souvent des gens qui cherchent à nous arnaquer. Et c’est là que Jorge Bernstein est différent : il a décidé de leur répondre, et de publier leurs dialogues dans ce petit livre poilant. Entre conversations absurdes agrémentées de perles orthographiques et jeux de mots délirants, Jorge Bernstein pousse ceux qu’on appelle des « brouteurs » à abandonner.

Ces conversations, reproduites à l’identique, sont accompagnées des dessins de Fabcaro, célèbre notamment pour Zaï Zaï Zaï Zaï, qui rendent CONversations d’autant plus drôles : on passe de l’autre côté de ces dialogues, grâce à une conversation fictive entre deux hommes qui prennent les identités de ces « brouteurs » pour piéger et escroquer – des deux côtés de l’écran, c’st l’absurdité qui règne !

Une BD un peu spéciale petit format qu’on peut emmener partout avec nous, parfaite pour bien rigoler cet été sur la plage ou dans un parc.

« CONversations », Jorge Bernstein & Fabcaro, Editions Rouquemoute, 10€, 132 pages

 

« Mille soleils splendides », Khaled Hosseini

Khaled Hosseini, auteur des Cerfs-Volants de Kaboul, nous livre ici le portrait de deux femmes en Afghanistan, victimes des conflits politiques dans le pays. Mariam est une fille illégitime, qui toute son enfance est reléguée au banc de la société. Laila vient d’une grande famille aimante et cultivée. Elles sont mariées au même homme, l’une par son père, l’autre après la mort de ses parents dans l’explosion d’une bombe sur leur maison. Elles n’avaient a priori rien en commun, si ce n’est leur mari.

Dans son roman, Khaled Hosseini nous décrit son pays, pris dans le tourment des régimes politiques qui se succèdent sans jamais sortir le pays de l’horreur dans lequel il est plongé. Mille soleils splendides raconte une page de l’histoire de ce pays dont on entend parler depuis toujours mais dont on connaît mal l’histoire. Ce sont aussi deux fabuleux destins de femmes qui s’entrecroisent. Il nous conte la condition de la femme dans son pays, où elle perd peu à peu ses libertés jusqu’à ne plus en avoir : une scène de vie conjugale, une scène de vie sociale, c’est tout ce que contient le livre de Hosseini.

Beau roman sur ces vies de femmes, Mille soleils splendides n’est pas une histoire de liberté, mais la réalité de la condition de la femme en Afghanistan.

SHARE