« Brand New Soul », le nouvel EP signé De Laurentis

1
229
brand new soul

Avec « Brand New Soul », De Laurentis affirme à nouveau la beauté de son talent grâcieux : Entre envolées graves et refrains envoutants, ce nouvel EP ravit par sa douce puissance et oscille joliment entre pop, électronique et alternatif. 

https://youtu.be/w0Xa4ngbzhg

Derrière De Laurentis se cache Cécile Léogé, une jeune et jolie femme amoureuse de musique et de cinéma. Douée de ses mains, De laurentis se joue des mélodies avec sa maîtrise du contrôleur à pad qu’elle se plaît à exploiter pour servir ses ambitions délicates. L’art parle toujours de ceux qui le produisent, et avec elle, la formule prend tout son sens. La première chanson de l’EP, « 10 000 things (Tubular Bells) », est une reprise superbe du classique thème introductif de l’album « Tubular Bells » signé par Mike Olfield, connu surtout pour son utilisation comme thème principal du film L’exorciste.  Le thème se double de la voix profonde de De Laurentis et l’ensemble se soulève avec une grâce qui se défait des connotations effrayantes attachées à cette mélodie culte. 

https://youtu.be/P0IE-WCNOOk

Avec « 8MM », on touche les nuages et on se laisse porter par la beauté des souffles éthérés qui composent cette mélodie entraînante, que l’on retrouve plus calmes sur « As a wink », douce mélancolie qui ne s’affaire jamais dans les limbes oublieuses d’une tristesse affectée. « Welcome to, a brand new soul » Avec « Brand New Soul », De Laurentis signe son plus beau refrain, rythmé par les respirations rapides de ses mots qui s’entrechoquent et soulevé par des couplets puissants. L’expérience est mystique, extatique et violente, extraction sublime d’une essence dissimulée. On se retrouve sous l’eau avec « The wardrobe », sous l’eau d’une mélodie qui serait passée par le tamis d’un jugement solennel, sous l’eau d’une gravité qui marque et tire les derniers battements de coeur.

https://soundcloud.com/delaurentis/brand-new-soul-mstrd

De Laurentis nous chamboule à loisir avec ce nouvel EP qui ne cesse d’osciller entre tempête fiévreuse et accalmie mélancolique, et dont la douceur imprime ses lettres dans nos coeurs bouleversés. Encore, encore, encore…

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here