Il y a quelques semaines nous vous parlions d’Edgär et de leur premier EP, Persona, disponible depuis le 3 mars 2017. Cinq titres soignés, aux influences diverses, de Simon & Garfunkel à Archive, en passant par Phoenix ou Justice. Un EP porté par le single Two Trees et son superbe clip. Pour Untitled Magazine, Ronan Mézière et Antoine Brun, qui forment le duo Edgär, ont accepté de se livrer sur leur travail, leur goût pour la scène, leurs inspirations et leurs coups de coeur.

Comment décririez-vous votre musique en trois mots ?
Edgär : Mélodies / Harmonies / Emotion
Nous faisons de la pop électro. Pop, parce que notre musique est fondée sur la mélodie, elle est l’élément principal de notre travail. Et électro car la plupart des arrangements sont faits avec des batteries électroniques et des synthés. On dit aussi parfois qu’on fait de la dream pop pour le côté planant de certains de nos morceaux.

Pourquoi ce nom d’Edgär ?
Etant dans la vie très différents, nous ne voulions pas mettre en avant ce qui nous différencie mais plutôt ce qui nous complémentarise. Nous avons cherché à nous regrouper sous une même entité, ne faire qu’un.
Edgär c’était également le nom du patron du restaurant dans lequel on se retrouvait pour déjeuner, ça nous a parlé, on l’a gardé.

Quelles sont vos influences à tous les deux ?
On écoute de tout parce qu’il y a de la qualité dans tous les styles mais notre connexion se fait essentiellement sur la musique pop rock des sixties et la french touch électro de nos jours. C’est important selon nous d’avoir une culture musicale large pour toujours se renouveler et être inspiré.

Comment travaillez-vous ensemble ? Comment naissent vos chansons ?
Chaque morceau est écrit guitare/voix ou piano/voix à la base. Dès qu’on tient une mélodie qui nous reste en tête et qui fonctionne de la manière la plus spontanée et simple, on commence à travailler les arrangements et le texte. On passe énormément de temps sur l’instrumentalisation et chaque son est travaillé dans le détail. On est très perfectionnistes.


Votre EP Persona s’ouvre avec la chanson Two Trees qui rappelle beaucoup Simon & Garfunkel. Je voulais vous féliciter pour le clip narratif très beau et qui change un peu de ce qu’on voit d’habitude. Comment est née l’idée de ce clip et comment s’est passé le tournage ?
On trouvait le morceau déjà très visuel à l’écoute. Nous aimons beaucoup le cinéma et Ronan était monteur vidéo pendant quelques années alors ça nous a paru logique de réaliser un premier clip. L’idée était de réussir à présenter une belle histoire sans tomber dans le nian-nian et ce n’est pas facile ! La plupart des clips aujourd’hui se ressemblent et on voulait vraiment faire le pari de délivrer quelque chose de beau et de joyeux pour une fois. Nous avons tous les deux co-écrit le scénario avec Laurie Cenci en se basant d’abord sur le texte et l’émotion de la musique. On a ensuite réuni une équipe technique, des acteurs et des bénévoles autour de ce projet en vu du tournage. On a dépensé beaucoup de temps et d’énergie sur ce clip, ça a été une superbe aventure humaine et on en est très fiers !

Votre EP est assez riche, avec qui avez-vous travaillé pour trouver « le son » d’Edgär ?
Nous avons eu la chance de pouvoir collaborer avec Olivier Vasseur pour ce premier opus. Nous ne venons pas du tout de l’electro et son expertise a été d’une grande aide. Nous travaillons également, depuis le début du projet, avec Charles Lagueritte notre ingénieur du son en live sur les productions. C’est une équipe très complémentaire qui nous a permis de trouver le son d’Edgär.

Quelle est votre moment préféré dans votre jeune vie d’artiste ? La composition, le studio, la scène….?
La scène, sans hésiter ! C’était dès le début du projet une volonté exprimée, faire de la scène, partager un maximum avec le public et faire vivre les titres.

Avez-vous un morceau coup de cœur sur votre EP ?
Notre morceau coup de coeur est The Paintor. C’est sûrement notre morceau le plus intime et c’est toujours beaucoup d’émotions de le jouer sur scène.

Et pour finir, qu’est-ce que vous écoutez comme musique en ce moment ? Est-ce que vous avez un album, un artiste qui tourne en boucle dans votre iPod ?
Juliette ArmanetL’Amour en Solitaire, magnifique découverte de ce début d’année !
Et le dernier album des Black Angels : Death Song.

L’EP Persona est en écoute sur la page Soundcloud d’Edgär et disponible sur iTunes (4,95€). Retrouvez toutes leurs dates de concert sur leur site officiel.

www.pdf24.org    Send article as PDF