Une veste à paillettes pour faire une côte de maille, la fumée pour la poudre aux yeux, trois cubes dressés pour obtenir un cheval… Le dernier spectacle de Jean-Laurent Silvi adapté de l’indémodable Don Quichotte se veut novateur à travers l’adaptation de scènes improvisées basées sur le roman de Cervantès.  Pari réussi ? A voir.

don-quichotte

Tout le monde connait l’histoire de Don Quichotte et de ses moulins à vents. Il fait partie du répertoire, des figures littéraires incontournables qui résonnent dans l’imaginaire commun. La farce épique rend hommage aux romans de chevalerie à travers ce personnage fou qui se prenait pour un vrai chevalier. Alors comment transposer ce pavé de littérature sur scène en une heure ? Le parti pris de l’adapter à travers une sélection de scènes clés est plutôt bien vu. Don Quichotte est ainsi interviewé régulièrement sur ses aventures par une sorte de journaliste . Le maître de cérémonie introduit chaque scène et à Don Quichotte de la Mancha et son acolyte Sancho Pança de se débrouiller. Car on a oublié de vous le préciser mais le spectacle est en grande partie… improvisé. Et là on saisit beaucoup moins bien l’intérêt. Sans que cela soit clairement annoncé ni clairement assumé on finit par deviner ce paramètre à force de déplorer le manque de rythme et l’absence de texte. Certaines répliques semblent être fixées toutefois en guise de points de repère pour les spectateurs mais certainement aussi pour les acteurs. Ils ne sont d’ailleurs pas mauvais quoiqu’un peu hystérique ce qui va de pair avec les aléas de l’improvisation, ils tentent comme ils peuvent de nous embarquer dans la fantaisie chevaleresque en faisant appel à notre imagination. Un praticable pour incarner le cheval Rossinante, et le reste est à inventer. Reste que le résultat global est bancal, braillard, bordélique et on passe totalement à côté de la volonté initiale de faire connaitre un texte au-delà de sa figure éponyme. Il est possible que la variable d’improvisation change le spectacle d’une représentation à l’autre donc faites-y un tour et vous serez peut-être surpris, ou peut-être pas du tout.

don-quichotte1

Don Quichotte, Farce Épique
Théâtre du Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs 75006
Jusqu’au 22 aout 2016
Du mardi au samedi à 18h30
Durée 1h15

 

SHARE