La fondation La Poste vient de dévoiler sa première sélection de six premiers romans et dévoilera son lauréat à la fin du mois d’août.

Créé par la Fondation d’entreprise La Poste, le prix « Envoyé par la poste » récompense un manuscrit (roman ou récit) écrit en langue française, adressé par courrier sans aucune recommandation particulière et « découvert par un éditeur sans autre recommandation que le talent de l’écrivain ».

Le jury présidé par Olivier Poivre d’Arvor (écrivain et ambassadeur) se compose de Dominique Blanchecotte (présidente de Paris Sciences et Lettres Alumni), Sophie Brocas (journaliste), Serge Joncour (écrivain), Marie Llobères (déléguée générale de la Fondation d’entreprise), Christophe Ono-dit-Biot (écrivain et directeur adjoint du Point) et d’Anne Pauly (écrivaine et lauréat du prix en 2019).

La sélection :

  • Mauvaises herbes, Dima Abdallah (Sabine Wespieser)
  • La fille du père, Laure Gouraige (P.O.L)
  • La Cuillère, Dany Héricourt (Liana Levi)
  • Un jour ce sera vide, Hugo Lindenberg (Christian Bourgois)
  • Sale bourge, Nicolas Rodier (Flammarion)
  • Des kilomètres à la ronde, Vinca Van Eecke (Seuil)

Le lauréat recevra ensuite 2500 € et verra son livre recommandé auprès des 500 000 postiers actifs et à la retraite et La Poste s’engage aussi à passer  une commande de près de 600 exemplaires à l’éditeur.

L’année dernière, le jury avait récompensé Anne Pauly pour son roman Avant que j’oublie, paru aux éditions Verdier.

Mise à jour du 24 août : Bravo à Dima Abdallah qui remporte l’édition 2020 du prix Envoyé par la Poste pour son roman « Mauvaises herbes », paru chez Sabine Wespieser.