Vous aussi vous êtes perdu.e.s avec toutes les sorties récentes, tous les livres qu’on vous conseille et toutes les recommandations des libraires jusqu’à en oublier de lire des bandes dessinées ? Pas d’inquiétude, on a pensé à tout et on vous concocte des sélections de nos BD préférées !

C’est comme ça que je disparais, Mirion Malle

Connue pour ses BD sur le thème du féminisme toujours engagées et drôles, Mirion Malle signe sa première BD de fiction. Dans ce récit, on suit la narratrice dans sa vie à Montréal. La narratrice qui bosse dans l’édition avec un chef zélé qui ne lui apporte aucune considération essaye de trouver une échappatoire dans l’écriture de son recueil de poésie. Cependant quelque chose la bloque, la solitude, son quotidien qui devient gris… Quelque chose cloche pour elle, elle a du mal à mettre des mots sur ce qu’elle ressent, elle traverse sa vie sans en profiter. Petit à petit, elle se laisse disparaître, jusqu’aux mains secourables que vont lui tendre ses amies.

Cette BD est un bijou à mettre entre les mains de tous le monde. Mirion Malle trouve des mots et des dessins pour parler de la dépression de manière juste et touchante. Elle nous décrit avec douceur et attention ce que la dépression fait, comment elle nous transforme. Avec légèreté et délicatesse, cette jolie BD nous transporte au coeur de la vie de la jeune femme. Servie avec une touche d’humour et arrosée des thèmes chers à l’auteure, cette BD est à acquérir sans attendre.

« C’est comme ça que je disparais », Mirion Malle, Editions La Ville Brûle, 208 pages, 19€

Des princes pas si charmants, Emma

Beaucoup d’entre nous connaissent Emma pour son travail sur la charge mentale, et la charge émotionnelle : c’est en partie grâce à elle que ces sujets sont largement discutés et que des femmes prennent conscience de tout ce qui pèse sur elles.

Mais, même si ses engagements politiques étaient clairement visibles dans ces tomes là – on comprend rapidement qu’elle est anti-capitaliste -, c’est bien dans Des princes pas si charmants qu’elle les met les mieux en valeur : Emma montre ici comment le monde professionnel capitaliste a instauré un système patriarcal depuis des siècles, qui maintient les femmes dans des positions inférieures et qui sape leur confiance en elles. Elle partage son expérience personnelle, les difficultés qu’elle a rencontré dans ses différents emplois pour en venir à généraliser son propos : l’accaparement des richesses par une petite minorité force les autres à travailler dans de mauvaises conditions, pour survivre, sujets aux burn-outs ou aux suicides.

Emma pousse son raisonnement féministe un cran pour loin, pour l’articuler à un raisonnement anti-capitaliste, redonner le pouvoir à ceux qu’on n’entend que très peu et leur rappeler qu’ils ne sont pas seuls !

« Des princes pas si charmants », Emma, Editions Massot, 112 pages, 16€

Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson & Virgile Dureuil

Adapté du roman de Sylvain Tesson, cette belle BD nous emmène dans les confins de la Sibérie. De février à juillet 2010, Sylvain Tesson décide de partir vivre sur les bords du lac Baïkal dans une cabane. Il est isolé de tout, loin du premier village et des premières habitations humaines. Pendant 6 mois, il vit seul dans cette abri, isolé du monde et de la société.

Le roman est le carnet de bord de ces 6 mois loin du monde. Pour cette adaptation en bande dessinée, Virgile Dureuil accompagne les pensées de Sylvain Tesson avec son dessin. Dessin qu’on pourrait qualifier de très réaliste : au fil des pages on suit la vie recluse de l’auteur. On peut admirer sur les planches de cette BD les paysages que traverse Sylvain Tesson lorsqu’il décide d’aller se promener en montagne accompagné de ses chiens ou bien constater l’étendue immense du lac devant lequel il vit.

Une bande dessinée qui nous fait voyager et aussi réfléchir sur notre mode de vie et de consommation. La décision extrême de s’isoler de la part de Sylvain Tesson nous fait prendre du recul sur nos habitudes. Illustrée avec talent par Virgile Dureuil, cette bande dessinée ravit les yeux et nous emmène en voyage.

« Dans les forêts de Sibérie », Sylvain Tesson et Virginie Dureuil, Editions Casterman, 112 pages, 18€

Découvrez nos autres sélections de bandes dessinées :