Vous aussi vous êtes perdu.e.s avec toutes les sorties récentes, tous les livres qu’on vous conseille et toutes les recommandations des libraires jusqu’à en oublier de lire des bandes dessinées ? Pas d’inquiétude, on a pensé à tout et on vous concocte des sélections de nos BD préférées !

Comme une bête (ou comment je suis devenu végétarien), Cédric Taling

Richard, acteur quadragénaire habitué à un style de vie urbain, décide, suite à une discussion avec sa nièce, de devenir végétarien. Mais malgré le nombre croissant de personnes dans son entourage qui sautent le pas, la société lui met encore beaucoup de bâtons dans les roues : tous ces plats traditionnels français composés de viande qui font la fierté de nos producteurs locaux, dîners en compagnie d’amis qui nous raillent, rayons des supermarchés remplis de produits animaux. Et Richard fait aussi face à de nombreux souvenirs personnels liés à la consommation de viande : les apéros du vendredi soir de son enfance autour d’un saucisson, avec son père, qui marquaient le début du week-end.

De façon intelligente, Cédric Taling expose les obstacles sur la route de celles et ceux qui veulent devenir végétarien.ne.s, depuis les premières interrogations écologiques et de maltraitance animale, jusqu’au changement total de nos habitudes, en passant par les difficultés à « ne pas craquer ». Comme pour sa bande dessinée précédente, Thoreau et moi, Cédric Taling fait appel à un alter ego avec qui il débat, à qui il ose exprimer ses interrogations les plus profondes sans en éprouver de honte.

Malgré quelques facilités, surtout pour celles et ceux qui sont déjà passé.e.s par ces interrogations, la BD de Cédric Taling est un bon outil pour qui souhaite diminuer sa consommation de viande !

« Comme une bête (ou comment je suis devenu végétarien), Cédric Taling, Edition Rue de l’échiquier, 128 pages, 17,90€

Au fond du trou, Nepsie & Le Vilain

Une idée de ce qu’est un troglo ? Nepsie et Le Vilain ont décidé d’habiter dans l’un d’eux, et ils nous proposent, avec beaucoup d’humour et d’honnêteté, de suivre leurs aventures, depuis l’achat jusqu’à l’emménagement, en passant par les travaux monumentaux qu’ils ont dû faire pour le rendre habitable.

Un troglo, ce n’est ni plus ni moins qu’une cave, une maison creusée dans la roche. Il y fait très humide et très froid, et son aménagement peut d’abord sembler rebutant. Mais on vous assure qu’après la lecture de cette BD, d’abord publiée au fil de leur travaux sur internet, vous aurez envie de vous lancer dans des gros travaux – ou au moins de pousser vos potes à le faire pour aider, un peu, de loin.

Nepsie et Le Vilain veulent aussi avoir un mode de vie plus écologique, et le troglo s’y prête – avec un peu de travaux évidemment : des toilettes sèches, un chauffage au poele à bois, des matériaux respectueux de l’environnement. Maintenant qu’ils y ont emménagé, on a hâte de lire comment se passe leur quotidien !

« Au fond du trou. De la sueur et des larmes », Nepsie & Le Vilain, Editions Lapin, 208 pages, 20€

A la vie, L’homme étoilé

Xavier est infirmier en soins palliatifs et publie son quotidien, sous forme de dessins sur Instagram depuis 2017, sous le pseudo L’Homme étoilé. Soutenu par une forte communauté de fidèles (147 000 à ce jour), il a décidé de sortir un roman graphique pour y rassembler ses moments de vies.

Cet infirmier de 35 ans sait raconter des histoires, celles qu’il a vécues avec ses patients du service de soins palliatifs de l’hôpital de Metz, où il travaille de nuit. Ce grand bonhomme, costaud aux cheveux longs et tatouages, amateur de rock et de dessin, n’évoque pas seulement la maladie et les médicaments, mais aussi ces sourires, ces musiques, qui tous les jours adoucissent le grand départ des personnes dont il s’occupe. Pour l’infirmier, ces moments d’intimités ne doivent pas être tristes et sombres et il passe une bonne partie de ses journées à accompagner, réconforter, rassurer.

Dans ce roman graphique, Xavier partage avec humour et sans pathos son quotidien aux côtés de Marie, Christine, Roger ou Blanche, avec qui il réussit à créer un lien singulier avec ces personnes qui vivent un moment pas toujours gai, puisqu’ils savent qu’ils sont condamnés. Dans A la vie !, on se faufile petit à petit dans la peau de cet infirmier qui à travers ses dessins nous entraîne face à ses situations où il est parfois si difficile de trouver les mots. Dans ces moments dramatiques, comment trouver les mots tout en faisant preuve de délicatesse, franchise et pudeur.

A travers ces pages drôles et émouvantes, il brave la tristesse et la fatalité et tente d’offrir à ces personnes la plus belle fin possible.

« A la vie », L’Homme étoilé, Editions Calmann-Lévy, 192 pages, 16,50€

Découvrez nos autres sélections de bandes dessinées :