Avec leur premier album, le groupe Da Break nous replonge dans l’âge d’or des années 1990 avec une musique teintée de hip hop, R’n’B, soul et funk. Un savoureux mélange qui viendra ensoleiller votre playlist de l’hiver !

L’été est encore loin mais heureusement, le 9 février vous aurez de quoi vous projeter sous les palmiers de la Jamaïque grâce au premier album de Da Break. Issus de la scène musicale lyonnaise, Bruno Hovart aka « Patchworks », la chanteuse Jennifer « Hawa » Zonou et le batteur Rémy Kaprielan ont confectionné dix morceaux hip hop teintés de Soul, de Funk et de Reggae pour le plus grand plaisir de nos oreilles engourdies par le froid de l’hiver… Un hommage aux années 1990 qui reviennent en force en ce moment, notamment depuis le carton aux Etats-Unis de l’album 24K Magic de Bruno Mars.

Sauf que chez Da Break, ce sont plutôt les couleurs de Mary J. Blige ou Janet Jackson que l’on retrouve dans la voix chaude et le groove de la chanteuse Jennifer Zonou. Pour ce qui est des arrangements, Bruno Hovart mélange les styles et les influences sur des rythmiques entraînantes et des lignes mélodiques imparables. Ce qui donne un premier album riche et complexe, mais diablement addictif. Le premier extrait, Give Your Love, est sorti en novembre dernier et se dote d’un chouette clip signé Arnaud Ly Van Manh.

Petites pépites et grand album

Dès le premier titre de l’album, Get Over (YOLO), Da Break nous donne la pêche et le smile grâce à une basse et une guitare funky que n’aurait pas reniées Nile Rodgers, et des chœurs enfantins que l’on retrouve comme un leitmotiv sur l’ensemble du disque. Les thématiques abordées dans les textes sont globalement positives, même si Jennifer s’interroge sur nos rapports aux autres et la force qu’il nous faut parfois pour avancer. Bad Day se démarque ainsi par sa tonalité plus sombre. Sur You Are My Sunshine, les beats du hip hop se marient à une mélodie et un arrangement plutôt jazzy, et sur Tic Tac, les sonorités électroniques viennent donner une nouvelle couleur à cet opus étonnamment varié.

(c) Raphaël Gianelli-Meriano

Plusieurs coups de cœurs : Gotta Be Funky, avec son groove et sa mélodie très 90’s et efficace, Better Chill Now, véritable tube reggae très estival et langoureux, et enfin Nothing More, où la voix de Jennifer se fait plus douce et fragile, accompagnée par ses chœurs et un arrangement classieux. Une vraie bouffée de soleil dans cette fin d’hiver, tout ce dont on avait besoin pour affronter la pluie et le froid encore quelques mois… Merci Da Break !

Da Break, premier album disponible le 9 février 2018 (La Ruche Le Label).
Da Break sera en concert le 16 mars au Hasard Ludique à Paris avec The Buttshakers.
Retrouvez l’actualité de Da Break sur leur page FB.

SHARE
Journaliste, curieuse et amoureuse des mots, j'aime partager mes découvertes musicales et artistiques sur la toile.