Dans deux livres hyper complets, Susan Powers nous donne toutes les clés pour aborder la cuisine crue (et végétalienne), en retrouvant nos plats préférés grâce à des recettes faciles et rapides à préparer. Une nouvelle bible. 

Manger cru, pour retrouver toute la saveur et tous les apports nutritionnels des aliments… C’est un pari mené par de plus en plus d’amoureux de gastronomie alternative : les crudivores. Si vous ne faites pas partie de cette population étonnante, pas de problème. Susan Powers, avec son duo de livres « Qui l’eût cru ? » et « Qui l’eût cru ? Desserts », vous introduira tout en douceur et en saveurs dans cet univers merveilleux, où remontées acides et petits maux quotidiens n’existent plus.

Manger cru : un choix santé

Sans plonger dans le prosélytisme, Susan Powers explique dans son introduction les raisons qui l’ont poussé à privilégier une alimentation majoritairement crudivore. Elle rappelle tous les nutriments nécessaires à tout être humain -crudivore ou pas- qui se respecte, propose quelques conseils pratiques sur les aliments (trempage des noix, déshydratation) et propose un garde-manger idéal. Dans la version « Desserts », vous ne retrouverez pas tous ces détails, puisque cette dernière est censée compléter le livre principal « Qui l’eût cru ? ». Et le livre en question ne déçoit pas.

Manger cru : Plus simple qu’il n’y parait !

Susan Powers propose une multitude de recettes toutes plus alléchantes les unes que les autres, allant des boissons -comment fabriquer son propre lait d’amande ou se faire un bon lait de poules sans œufs- aux salades. On y retrouve avec plaisir nos plats préférés, comme les falafels, la quiche, le burger ou encore les sushis.

On compte plus de 50 pages de recettes de plats principaux, dont les ingrédients et les mélanges sont si divers qu’ils satisferont à coup sûr tous les palais, et plus de 60 pages de desserts, courant de la mousse au chocolat aux biscuits en passant par les truffes. Visuellement, le livre est magnifique, grand format très pratique, et les recettes, toutes très simples et rapides à réaliser, sont assorties de petites anecdotes (agréablement peu encombrantes) sur leur genèse. Le livre consacré au dessert contient, lui, 70 pages de recettes inédites, tout aussi appétissantes que celles contenues dans le livre principal.

Aussi géniaux pour les palais avertis que pour les débutants, les livres de la série « Qui l’eût cru ? » sont un pur plaisir pour les sens. Bourrés de recettes faciles et rapides à préparer, il est rare de tomber sur de si beaux ouvrages, qui ouvrent avec une facilité déconcertante un champ de l’alimentation encore assez peu pratiqué. A laisser entre toutes les mains !

Cuisine crue

« Qui l’eût cru ? », Susan Powers, Editions l’âge d’homme, 268 pages, 22 euros
« Qui l’eût cru ? Desserts « , Susan Powers, Editions l’âge d’homme, 116 pages, 15 euros