Casquette violette et mèche blonde, cliq’ Hélène de Troie.

031337.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Si son nom ne vous dit peut-être rien au premier abord, sachez que Panos H. Koutras a réalisé en 1999 un film dont le titre et le pitch vendent certainement plus de rêve que son visionnage : L’Attaque de la Moussaka Géante – souriez, on verra bien ce qui se passera lorsque ça arrivera. Avec Xenia, le réalisateur grec ne se rapproche pas tant du nanar que d’un thème plus sérieux abordé semble-t-il dès Real Life et plus récemment Strella, qui voit s’entrelacer les questions politiques et sociales par le prisme de la jeunesse grecque. Moins fun qu’une moussaka ?

371407.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Porté par un souffle multicolore un brin kitsch, à l’image ou plutôt au son de voix de la chanteuse italienne Patty Pravo, Xenia porte un regard concerné sur la Grèce d’aujourd’hui avec une sincérité certaine. Le duo formé par les frères Dany et Odysseas concentre et attire les sujets qui passionnent Koutras, à savoir la filiation et l’amour fraternel, la perte de repères de la jeunesse et les interrogations des grecs face à leur histoire. Gros programme donc, que le réalisateur arrive tout de même à organiser avec légèreté au cœur d’un récit teinté de fantastique quelque peu déjà vu mais touchant. La sympathie que l’on peut ressentir pour les personnages aidant à faire passer le morceau, et ce grâce aux deux interprètes non professionnels, Kostas Nikouli et Nikos Gelia.

En dépit de cette atmosphère joyeuse, évoluant au gré de la moue de Dany et de ses spaghettis au sucre, le film souffre d’un manque d’acidité de ton, raccordant avec la tenue de son personnage principal, en plus d’une écriture imprécise qui le surcharge d’un final excessivement mal rythmé. La légèreté de traitement de Xenia s’avère plus forte que les prises de position de son réalisateur et ne suffit pas à laisser sa marque chez le spectateur.

Sucette loin d’être géante.

111558.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Synopsis: A la mort de leur mère, Dany et son frère Odysseas, 16 et 18 ans, prennent la route d’Athènes à Thessalonique pour retrouver leur père, un Grec qu’ils n’ont jamais connu. Albanais par leur mère, ils sont étrangers dans leur propre pays et veulent que ce père les reconnaisse pour obtenir la nationalité grecque. Dany et Ody se sont aussi promis de participer à un populaire concours de chant qui pourrait rendre leur vie meilleure. Ce voyage mettra à l’épreuve la force de leurs liens, leur part d’enfance et leur amour des chansons italiennes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here