Si vous aimez les jeux de pistes, les vieilles Porsche, les sœurs qui n’en sont pas, les pères pas vraiment morts, les lacs et leurs secrets : bienvenue au club.

© DR. Tous les droits réservés.
© DR.
Tous les droits réservés.

Dans Tristesse Club, Léon (Laurent Lafitte) est un ancien joueur de tennis, père absent et séparé de sa femme. Son trésor, c’est sa vieille Porsche. Il a un frère, Bruno (Vincent Macaigne). Bruno a fait fortune sur un internet avec un site de rencontres. Sauf que Bruno est timide et un peu (trop) gauche avec la gente féminine. Un jour, on leur dit que leur père est mort et ils ont rendez-vous au crématorium de la région dans laquelle ils ont grandit. Sur place, ils rencontrent Chloé (Ludivine Sagnier). Infirmière, elle dit être leur sœur. C’est elle qui a contacté Léon. Très vite, elle avoue la vérité : leur père n’est pas mort, il a juste disparu. Charlatan et volage, ce père est parti du jour au lendemain. La fratrie se retrouve à l’hôtel de ce père volage et charlatan. Il va leur arriver des tas de surprises, plus ou moins bonnes, des drôles de rencontres mais aussi de beaux moments de complicité.

© DR. Tous les droits réservés.
© DR.
Tous les droits réservés.

Tristesse Club est un film comme on les aime. L’histoire est simple mais très efficace. Cette drôle de fratrie fonctionne. Les deux frères se complètent et proposent une virée familiale captivante. Pour le personnage de Chloé, c’est différent. On comprend assez vite que la sœur n’est pas une sœur. Peut-être est-ce à cause de Ludivine Sagnier qui ne réserve pas assez de mystère autour de son personnage. En attendant, on découvre un hôtel, un lac, un lance-balles, une ex un peu folle et ruinée, un voisin en colère, une jeune fille très ouverte, des chiens errants et des noms de femmes, partout.

© DR. Tous les droits réservés.
© DR.
Tous les droits réservés.

Tristesse Club est un bon film. Il se regarde le matin ou en fin de journée. On vit avec ces trois personnages une aventure fantasque ou la vérité est toujours bonne à dire. A la fin, on découvre deux frères soudés et une belle histoire d’amour.Tristesse Club est sorti le 4 juin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here