Critique : Pattaya, un film de Franck Gastambide

0
1375

Après un format épisodique sur Canal + avec Kaïra Shopping, puis un premier film très réussi nommé sobrement « Les Kaïras », Franck Gastambide est de retour derrière et devant la caméra de « Pattaya ». Franky et Krimo rêvent de quitter leur cité pour des vacances dans la station balnéaire thaïlandaise de Pattaya. Pour pouvoir s’y rendre gratuitement, les deux amis ont la folle idée d’inscrire à son insu le nain de leur quartier au championnat du monde de Boxe Thaï des Nains…

Dès les premiers instants nous voilà plongé dans un rythme effréné qui ne cessera tout au long du film (même si une petite baisse de régime est à constater au milieu du film). Les gags sont (presque) toujours bien senti, d’une finesse parfois discutable mais parvenant toujours à nous décrocher un rire ou un sourire.

Copyright John Waxxx / 2015 Mandarin Cinéma - Gaumont
Copyright John Waxxx / 2015 Mandarin Cinéma – Gaumont

Évidemment leur préoccupation principale étant de savoir quand ils vont pouvoir « ken », l’humour est donc souvent porté sur la chose, « Pattaya » n’est donc pas une comédie familiale lisse de tout écart de conduite. Et à vrai dire, ça fait du bien ! Rare sont les comédies à parvenir au maintient de l’équilibre sans tomber dans la vulgarité outrancière. Les spectateurs visés sont évidement de la tranche des 16-25 ans, et quelques gags ne seront peut être pas saisis par une tranche d’âge plus jeune ou plus âgée. 

Le casting est impeccable et nous gâte de nombreux caméos tels que Fred Testot, Cyril Hanouna (bon d’accord, c’est discutable…) ou encore le rappeur Seth Guecko. De plus il est bon de revoir Ramzy Bedia dans un rôle d’ancien combattant, toujours aussi décontracté et détendu (mention spéciale à la discussion autour de sa copine). Gad Elmaleh est aussi parfait en tant que gourou, entrainant une armée de nains pour perpétuer la tradition de son maitre Gims (oui, oui…). 

Copyright John Waxxx / 2015 Mandarin Cinéma - Gaumont
Copyright John Waxxx / 2015 Mandarin Cinéma – Gaumont

Certes, la copie n’est pas non plus parfaite et accuse de quelques lacunes scénaristique, mais le vent de fraîcheur qu’impulse le trio permet au film de survoler les comédie plus classique et moins inspirées du moment (qui a dit « Tout Schuss » ?). Au final, on rit beaucoup et le temps passe très vite !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here