A l’hôpital, Claudia rencontre Martha puis toute sa famille. Entre tendresse, fous rires, tristesse et solitude, les drôles de poissons-chats racontent la belle histoire d’amitié qu’a vécue la réalisatrice Claudia Sainte-Luce avec sa Martha. Le film sort le 28 mai.

© DR. Tous les droits réservés.
© DR.
Tous les droits réservés.

Claudia a 22 ans et vit dans une grande ville du Mexique. Une nuit, elle atterrit aux urgences pour une crise d’appendicite. Elle se lie d’amitié avec Martha, qui occupe le lit voisin. Martha a 46 ans, 4 enfants, et une inépuisable joie de vivre. A sa sortie d’hôpital, Martha invite Claudia à habiter chez elle. D’abord désorientée par l’organisation chaotique de la maisonnée, Claudia trouve progressivement sa place dans la tribu. Et tandis que la santé de Martha s’affaiblit, le lien avec Claudia avec chaque membre de la famille se renforce jour après jour.

© DR. Tous les droits réservés.
© DR.
Tous les droits réservés.

Les drôles de poissons-chats est la premier long-métrage de Claudia Sainte-Luce. La réalisatrice s’est inspirée de sa propre vie pour ce film. Ainsi, elle raconte sa rencontre avec Martha et ses enfants à Guadalajara il y a quelques années. Bien qu’elle se serve de certains souvenirs, d’autres sont inventés. Les drôles de poissons-chats raconte cette belle amitié entre deux générations. Dès le début du film, le spectateur est frappé par la solitude de Claudia. Elle vit seule dans une sorte de garage et travaille dans un supermarché.

© DR. Tous les droits réservés.
© DR.
Tous les droits réservés.

C’est à l’hôpital qu’elle rencontre Martha, contaminée par le VIH. Si la maladie n’est jamais vraiment nommée, cela reste un personnage du film. Martha est accompagnée par ses enfants. Alejandra, Wendy, Mariana et Armando se complètent et vivent cette épreuve différemment. Quand certains grandissent trop vite et vivent déjà une vie d’adulte, les autres veulent redevenir des jeunes enfants loin de ces problèmes de grands.Le spectateur ne peut que se prendre d’affection pour ces personnages. Ils sont durs, tristes, heureux et soudés autour de leur mère et par la suite autour de Claudia qui devient un pilier de la famille. Les drôles de poissons- chats fait partie de ces films qui font rire et pleurer. C’est une belle histoire qui se regarde facilement, sans se poser de questions.

© DR. Tous les droits réservés.
© DR.
Tous les droits réservés.

Les drôles de poissons-chats sort le 28 mai. Le film a obtenu le prix du meilleur film et prix du jury jeune au Festival de Locarno, le prix d’interprétation féminine au Festival de Biarritz et le prix de la critique internationale au Festival de Toronto.

SHARE
Journaliste/touche à tout exilée à Lyon (vins, spiritueux, gastronomie et tourisme)