Critique : Hope, un film de Boris Lojkine

0
231

Synopsis

Alors qu’il traverse le Sahara pour remonter vers l’Europe, Léonard, un jeune Camerounais, vient en aide à Hope, une Nigériane. Dans un monde hostile où chacun doit rester avec les siens, ils vont tenter d’avancer ensemble, et de s’aimer.

Boris Lojkine déclare dans une interview : « Il y avait déjà dans mes documentaires une envie de fiction, une dimension romanesque en tout cas. Il n’y avait donc qu’un pas à franchir, la fiction était le prolongement naturel de mon envie de cinéma. » Ainsi est né Hope.

Mais ne nous mentons pas. L’essence du documentaire est là. La nécessité d’informer et de témoigner est bien présente. Dans les images, dans la façon de traiter le récit, résonnent inévitablement le cœur de l’homme qui veut montrer aux amateurs de salles obscures une face du monde trop peu explorée.

hope

La complexité du sujet, les dangers d’un tournage en lieux réels et la violence même de certains personnages clefs ne laissent néanmoins pas le choix. Il faut inventer aussi, donner à Hope cette petite part d’irréel et d’agréable qui vient contrecarrer l’angoisse et la peur. Car le périple est long et semé d’embûches. Entre manque d’argent, de propreté, de nourriture et réseaux clandestins noirs de brutalité, d’escroquerie et d’injustice, Hope et Léonard vont devoir faire preuve d’une volonté extrême. L’espoir, ils vont le trouver dans l’amour naissant qui les unit lentement et au fil du temps.

hope2
En fait, Hope, c’est à la fois un documentaire, une histoire d’amour et une tragédie, merveilleusement bien portée par deux acteurs fabuleux. Dans les yeux de Justin Wang (Léonard) et d’Endurance Newton (Hope) se lisent à la fois la peur et l’envie, le doute et la joie. Quel beau coup de poker de la part de Lojkine d’avoir engagé deux acteurs non professionnels, car en eux reste encore indomptée cette part d’humanité indispensable au film, celle qui lui donne toute sa substance.
Et de dessiner sur le visage du spectateur tantôt un rictus de dégoût et d’incompréhension, tantôt un sourire compatissant et aimant.

Un bon et joli film, en-soi.

Hope
Un film de Boris Lojkine
Avec Justin Wang, Endurance Newton…
Sortie le 28 janvier 2015.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here