Critique : Citizenfour, un film de Laura Poitras

0
224

Le documentaire Citizenfour, réalisé par Laura Poitras, revient sur les révélations fracassantes d’Edward Snowden à propos des écoutes menées par la NSA, l’agence de sécurité des Etats-Unis. Une véritable plongée dans le scandale qui a secoué les Etats-Unis en 2013.

Depuis décembre 2012, la réalisatrice Laura Poitras reçoit des messages cryptés d’un mystérieux interlocuteur. Sous le pseudonyme de Citizenfour se cache Edward Snowden, un informaticien de la NSA (National Security Agency), qui veut fournir les preuves pour exposer le système de surveillance massive des Américains. C’est ainsi que Laura Poitras et le journaliste Glenn Greenwald rencontrent Edward Snowden, en juin 2013 à Hong Kong. Dans la foulée, les journaux The Guardian et The Washington Post sont les deux premiers organes de presse à publier les articles préliminaires sur les programmes d’écoutes et de surveillance de la NSA et d’autres organismes étatiques.

Citizenfour

Le documentaire oscille entre les révélations d’Edward Snowden et le rôle des autres protagonistes, journalistes et experts. Cependant, l’oeuvre consacre la majeure partie aux explications de l’informaticien américain. Sans être intrusive, la caméra de Laura Poitras permet de comprendre à quel point les révélations d’Edward Snowden sont un tournant dans l’Histoire. Les chaînes d’information, les journaux, les magazines, tout le monde s’empare de l’affaire. Une totale frénésie qui s’oppose à l’opacité de la chambre d’hôtel dans laquelle vit Edward Snowden. Dès que le protagoniste allume la télévision ou laisse le téléphone branché,  il se rend compte de ce qui se joue.

Ce qui surprend, c’est le calme d’Edward Snowden durant la semaine d’entretien. Tout en faisant attention à ce qui se passe dans cette chambre d’hôtel, il explique avec précision tous les enjeux de ce scandale à échelle mondiale. Il s’inquiète plus pour sa famille et ses proches que pour lui, à qui il n’a rien révélé. Quelques séquences montrent cependant une certaine appréhension de la part de l’informaticien. Notamment lorsque l’alarme-incendie de l’hôtel se déclenche ou lorsque le téléphone de la chambre ne cesse de sonner pour des demandes d’interviews.

100090

Citizenfour est une œuvre passionnante. Laura Poitras, réalisatrice et également journaliste spécialisée dans les affaires d’espionnage à grande échelle, connaît son sujet et parvient à nous faire comprendre ce dossier loin d’être évident sur le papier. Le documentaire peut se révéler un peu long, notamment lors des déclarations des autres protagonistes, journalistes et experts à la retraite. Mais ces moments sont, après coup, indispensables pour comprendre les enjeux et les conséquences de cette annonce, qui a crée une onde de choc. Co-produit avec le réalisateur américain Steven Soderberg, Citizenfour a remporté l’Oscar 2015 du meilleur documentaire. Une récompense méritée pour un film courageux et nécessaire. Un biopic, réalisé par Oliver Stone, est actuellement en tournage. C’est Joseph-Gordon Levitt qui incarnera le rôle de l’informaticien, actuellement réfugié en Russie, où il bénéficie d’un permis de résidence de trois ans.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here