Un an après The Rainbow, Corson annonce l’arrivée de son deuxième album. Retour en beauté avec le clip de « Je respire comme tu mens ». 

Sacré deuxième artiste le plus écouté à la radio en 2014, première partie d’Imagine Dragons, A-HA ou encore Calogero, co-auteur des dernières albums de Louis Delort, Johnny Hallyday, le talent de Corson n’est plus à démontrer. Pourtant, malgré une carrière débutée très jeune, l’artiste n’a jusqu’ici présenté qu’un seul album, Rainbow, sorti l’année dernière. Avec le titre « Je respire comme tu mens » et son clip tourné dans le métro londonien, Corson annonce donc l’arrivée de son second opus, prévu pour 2017.

La bonne recette

Le nouveau single de Corson évoque, avec un texte simple mais pertinent, la difficile combinaison amour-tromperie au sein d’un couple. Au delà de la voix envoûtante de l’artiste, on retrouve surtout avec délice ses influences pop-rock anglo-saxonnes, héritées de ses groupes fétiches comme U2. C’est en effet la musique du titre qui retient avant tout l’attention : accents modernes obtenus grâce au synthé et échos en arrière plan accompagnent la puissante rythmique des couplets. Les refrains, quand à eux, restent agréables sans être toutefois surprenants. Au final, on passe facilement notre journée avec « Je respire comme tu mens » en tête !

Le clip, tourné dans le métro londonien, est lui presque hypnotisant. Une recette, là encore simple, mais à laquelle il fallait penser et qui fonctionne ! Pendant presque quatre minutes, nous nous retrouvons immergés dans le défilé de la foule. Le chanteur a lui-même participé à la réalisation et au montage du clip. En alternant slow-motion et time-lapse, à l’endroit ou à l’envers, le tout en monochrome, Corson nous envoûte. Chapeau l’artiste !

2017 : Corson version française !

Le gros changement annoncé pour le deuxième opus est la langue choisie par Corson pour s’exprimer. Jusqu’ici, hormis dans les comédies musicales auxquelles il a participé, nous avions pris l’habitude de l’entendre chanter en anglais. Mais avec une nouvelle équipe artistique à ses côtés (Jan Pham Huu Tri (Calogero, Brigitte), Brice Davoliaux arrangements des cordes, Boban Apostolov), l’artiste promet une certaine césure d’avec son premier album. Rendez-vous donc en 2017 pour en juger par nous même !

artwork-jrctm

 

www.pdf24.org    Send article as PDF