L’an prochain, plusieurs établissements de jeux devraient être inaugurés à Paris. La ville va redevenir une capitale du jeu en Europe. Passage en revue.

Pendant longtemps, Paris comptait une dizaine de cercles de jeux à Paris. Ces établissements ont progressivement été fermés pour laisser place à un nouveau modèle : le club de jeux, proche du statut du casino.

Depuis le mois d’avril 2018, le Paris Elysées Club, situé rue Marbeuf, près des Champs-Elysées a déjà ouvert ses portes (photo du haut). Nous avions déjà eu l’occasion de vous parler du lieu au moment de son inauguration. Le lieu ne désemplit pas. Chaque soir, des centaines de joueurs viennent se divertir aux tables de Punto Banco, de Stud Poker ou de Texas Hold’em. Le lieu est très feutré et attire des joueurs parisiens mais aussi de nombreux touristes. Les dirigeants du groupe Tranchant, qui possèdent le club, sont satisfaits de la fréquentation. Le lieu possède aussi un bar et un restaurant. C’est devenu une adresse courue du Paris nocturne.

L’Imperial Club Paris inauguré en décembre 2018

En décembre 2018, le groupe Raineau ouvrira un club dans le 13e arrondissement de Paris, dans un centre commercial, situé place de la Vénétie. Ce club de 900 m2 disposera de 20 tables de jeux. Au total, 150 salariés devraient officier dans ce club. L’Imperial Club espère attirer 150 000 joueurs chaque année. Raineau veut séduire la communauté asiatique de la capitale. Cet établissement aura à sa tête Jean-François Panin qui a fait ses armes notamment chez Barrière.

En 2019, le groupe Barrière a prévu de lancer son club de jeux sur les Champs-Elysées, à la place du mythique Aviation Club de France. Une localisation vraiment prestigieuse. L’établissement sera situé juste en face du Fouquet’s. Le club devrait disposer d’une trentaine de tables de jeux. Il sera dirigé par Eric Michelet. Le poker devrait être mis à l’honneur. Il faut savoir que Barrière dispose d’une grande expertise en la matière. Chaque année, le Barrière Poker Tour réunit des milliers de passionnés à travers la France. Il est fort probable qu’une étape se déroule dans la capitale dans les mois à venir.

Le poker va pouvoir revivre à Paris comme lorsqu’il se pratiquait au Cercle Clichy Montmartre qui devait même recevoir de grand tournois de poker comme le Championnat de France de Poker Étudiants, dont la finale aura finalement lieu dans le Grand Casino Partouche de Forges, à quelques encablures de Paris.

Le groupe Ardent dans les Starting-blocks

Le groupe belge Ardent va aussi ouvrir son club à Paris. Les locaux se trouvent Boulevard Murat, pas très loin du Parc des Princes. Les soirs de match, le club devrait faire le plein. Le lieu disposera de 31 tables, dont : 18 de Cash game, 2 Stud poker, 4 Punto Banco, 1 Hold’em poker casino, 2 Ultimate poker, 1 Poker « 3 cards », 3 « Poker 21 ». Des tournois de poker pourraient avoir lieu. Cet établissement pourrait employer une centaine de salariés et aura à sa tête Jean-Louis Arniaud. Il devrait ouvrir au printemps 2019. Le groupe belge Ardent dispose d’un vrai savoir-faire en matière de poker. La poker-room de Namur est très réputée à l’échelle européenne.

Enfin, le groupe Joa, 3e casinotier dans l’hexagone en France, se lance aussi dans l’aventure des clubs. Laurent Lassiaz le directeur du groupe a hésité un certain temps mais le projet est sur les rails. Son futur club s’appellera le JOA Royale Club et sera installé au 12 rue Royale dans le 8e arrondissement de Paris, une localisation chic et stratégique, près de la Madeleine. De nombreux clubs vont donc ouvrir dans le triangle d’or. Ce club comptera 24 tables. Cet établissement proposera du Texas Hold’em Poker, du Stud Poker, du Punto Banco et du Poker 21. Le groupe JOA devrait inaugurer le club à l’été 2019. Il vise une clientèle haut de gamme.

 

SHARE