Avant un premier album à paraître bientôt, Clara Luciani nous gratifie d’un morceau au potentiel tubesque indéniable.

Après une année 2017 marquée par un premier EP « Monstre d’amour » remarqué et remarquable et un featuring avec Nekfeu sur « Avant tu riais » sur son album « Cyborg », celle que l’on présente comme la nouvelle grande prêtresse du rock français revient pour notre plus grand plaisir.

Dans ce premier clip, Clara Luciani nous offre une session live en privé, très classe et très rock. La voix grave et envoutante de la chanteuse est toujours présente, rajoutant encore de la conviction et de la force à un morceau qui cherche à affirmer la force de la féminité. Des mots nécessaires en ce moment.

«En écrivant cette chanson, je voulais exprimer que derrière le fantasme rassurant de la femme-madone, que derrière la rondeur, la douceur du sein qui est le symbole suprême de la féminité et de la fécondité, pouvaient se cacher une rage de vivre, une force et une violence égales ou supérieures à celles des hommes. Il faudrait penser à abolir cette vision de la femme que beaucoup ont encore aujourd’hui : non, nous ne se sommes pas de pauvres petites poupées vulnérables et muettes» affirme la chanteuse dans un communiqué.

SHARE
Musique / littérature