L’été vient à peine de s’achever que vous rêvez déjà du prochain ? En ce début d’octobre un peu morose, il est important de garder le moral. Alors c’est parti, sortez vos guides, chinez sur la toile les meilleurs sites voyages et préparez ainsi vos escapades 2018. Direction l’Italie du Sud : farniente, randonnées, Apérol spritz, pata negra, champs d’oliviers, eau turquoise et architectures majestueuses …

© Jean-Gabriel Baron
  1. Prendre de la hauteur à Ravello…

La ville située en plein cœur de la côte Amalfitaine domine la mer de plus de 300 mètres de hauteur. Perchée sur le Mont Torello, elle offre une vue imprenable sur la mer Tyrrhénienne et le golf de Salerno. Ravello est une ville enchanteresse grâce à ses joyaux architecturaux comme la villa Cimbrone et la villa Rufolo, ou encore la cathédrale Scala abritant un chef d’oeuvre de mosaïque byzantine. L’ambiance et le charme qui y règnent ont d’ailleurs inspiré de nombreux artistes comme le peintre florentin Giovanni Boccacio et le compositeur Richard Wagner qui appréciaient s’y évader. Ce dernier a même donné son nom à un festival de musique classique qui a lieu à Ravello chaque été. Certes moins connues que ses voisines, Amalfi et Positano, elle est absolument à découvrir et tout aussi jolie. Les ruelles pavées amènent à des balcons sur la mer étonnants, vous ne pouvez pas manquer « la terrasse de l’infini » qui sublime le parc de la villa Cimbrone.

Et pour les plus sportifs, sachez qu’il est possible de monter à vélo jusqu’à la ville après 7 kms de lacet de route.

© Jean-Gabriel Baron
© Jean-Gabriel Baron
  1. Avoir le souffle coupé à Matera…

Vous êtes prévenus, Matera vous en repartirez charmé. Cette belle inconnue en plein cœur du Basilicate est la troisième plus vieille cité du Monde après Alep et Jéricho.

En arrivant, vous vous trouvez captivé par cette imposante et intrigante ville. La cité est taillée dans la roche où des grottes appelées sassi on été creusées. Ces habitations troglodytes vous transportent hors du temps, les ruelles pavées, les églises cachées, les petites places… un cadre romantique qui cache d’insoupçonnés hôtels.

Matera c’est aussi un décor de cinéma parfait, et ils sont venus nombreux capturer ces instants : Mel Gibson avec son film « La passion du Christ », Paolo Pasolini avec « L’Evangile selon Saint Matthieu » ou encore plus récemment Morgan Freeman avec son remake de « Ben Hur ». Matera est depuis 1993 reconnue au patrimoine mondiale de l’Unesco, et a été désignée Capitale Européenne de la Culture pour l’année 2019. Foncez-y avant qu’elle ne soit l’otage du tourisme de masse.

© Jean-Gabriel Baron
© Jean-Gabriel Baron
  1. Direction Lecce … La Florence du Sud

Après avoir roulé quelques kilomètres à travers des champs d’oliviers millénaires, vous voilà enfin dans Les Pouilles. Lecce est la troisième plus grande ville de la région. Cette enivrante cité est marquée par le style Baroque, ce qui lui vaut son titre de « Florence du Sud ». Ici, chaussez-vous correctement car vous allez gambader à travers rues toute la journée.

A faire absolument : la place Sant’Oronzo et son amphithéâtre romain, l’église de Santa Maria delle Grazie, la majestueuse place du Duomo, et la basilique Santa Croce. Cette dernière est notamment reconnue pour ses façades aux milles motifs, mais aussi parce qu’il a fallu plus de 300 ans pour la construire ! Après de longues heures de visite, vous apprécierez vous installer en terrasse pour déguster glaces, jus et pâtisseries à associer évidemment avec un caffè, avec l’accent s’il vous plaît.

© Jean-Gabriel Baron
© Jean-Gabriel Baron
  1. Volare à Polignano a Mare

Le village de Polignano a Mare se trouve sur un plateau rocheux qui surplombe la mer Adriatique. En plein cœur des Pouilles, vous pourrez reconnaître la signature de la région grâce aux maisons blanchies à la chaux, l’odeur des oliviers et la côte sinueuse. Les balades à travers les ruelles enchevêtrées sont magiques et peuvent parfois vous perdre, les cours intérieures et les terrasses vous transporteront souvent vers une échappée romantique. A Polignano a Mare, l’heure du repas peut être inédite, puisque de nombreux restaurants se sont installés dans des grottes dirigées vers la mer.

En plein été, la crique principale de la ville est assiégée par les touristes et vous vous retrouvez rapidement les pieds sur la serviette de vos voisins. N’hésitez pas à vous déplacer pour dénicher la crique de vos rêves.

Pour la petite anecdote, Polignano a Mare est la ville du chanteur italien Domenico Moduguo qui interprète « Volare, oh oh oh… Cantare, oh, oh, oh ».

© Jean-Gabriel Baron
© Jean-Gabriel Baron
  1. Rencontre avec l’Histoire à Naples

Naples a été fondée il y 2800 ans, elle est l’une des villes les plus anciennes du Monde et comme Matera elle est classée au patrimoine mondiale de l’Unesco. Souvent dénigrée par les touristes, Naples n’est pas seulement une ville sale, désagréable et bondée. Certes l’architecture abîmée, la pollution et les quartiers populaires peuvent rebuter mais ce n’est pas ce qui la caractérise. Sa position géographique est exceptionnelle : sa baie dominée par le Vésuve, les ruines de Pompéï à proximité, les îles environnantes comme Capri et Ischia, la côte Amalfitaine à 45 minutes en voiture témoignent de sa richesse.

Les musées, les piazza et les églises sont nombreuses à visiter, notamment l’église Santa Chiara et la basilique de San Domenico Maggiore. Naples c’est aussi une ville gourmande, ses délicieuses et impressionnantes pizzas, ses glaces mythiques mais aussi son limoncello corsé. Demandez un shot, vous aurez un verre. Attention aux prix, dans les bars ou restaurants quand il n’y a pas de menu le serveur risque de gonfler la note.

Pour les grands amateurs de santons, sachez qu’à Naples c’est une tradition, la rue de San Gregorio Armeno leur est entièrement consacrée.

© Jean-Gabriel Baron
© Jean-Gabriel Baron

Ne partez pas sans votre guide, il est très précieux sur place pour aller en dehors des sentiers battus.

Guide Le Routard Italie du Sud, 14,20 €

SHARE