Diplômée d’un CAP tapissier d’ameublement, Charlotte Savignat présente une collection de mobilier contemporain, faite de pièces uniques aux noms réjouissants.

Misant sur l’artisanat, Charlotte Savignat s’entoure aujourd’hui des meilleurs artisans qualifiés de sa région pour réaliser des pièces uniques aux couleurs chaleureuses. Et pour chacune de ses créations, l’artiste propose une large palette de couleurs pouvant toujours se marier aux intérieurs de chacun. Rencontre.

Tu as créé ta marque il y a un an, qu’est-ce qui fait que tu t’es lancée dans l’expérience ?
Quand l’opportunité s’est présentée, j’ai tout de suite foncé ! Après plusieurs années passées à Paris durant lesquelles j’ai travaillé dans une boutique de tapisserie d’ameublement, j’ai eu envie de revenir dans ma ville natale en Bourgogne. Créer ma marque a été le moyen concret d’assouvir les idées qui me trottaient en tête. J’avais envie de mettre mon savoir-faire artisanal au service de ma créativité et d’apporter une dimension contemporaine au métier de tapissier.

Où puises-tu ton inspiration ?
Je suis très observatrice, pour moi tout est inspiration. Que ce soit mon environnement, les couleurs d’une robe, un joli bouquet de fleurs, un angle de vue, un film, la rue… Il suffit parfois d’un seul détail pour faire naître une idée.

Pourquoi vouloir travailler sur des pièces uniques ?
L’ensemble de ma collection est faite à la main, en Bourgogne. Les Français sont de plus en plus sensibles à l’artisanat et ils ont la volonté d’obtenir des produits durables et de qualité. Mes clients viennent vers moi justement parce qu’ils peuvent personnaliser leur modèle en choisissant le tissu qui correspond à leur intérieur, la couleur des pieds qui s’accorde avec leur parquet. Il y a un vrai travail de recherche et d’échange. Je travaille à la pièce et chacune d’elles est différente parce que chaque demande est unique.

Quelles sont les matières que tu utilises le plus ?
Il faut savoir qu’il y a un choix incroyable de tissus. Je fais mes recherches principalement chez les éditeurs de la rue du Mail (Paris 2ème) notamment : Pierre Frey, Casamance, Designers Guild, Romo… Le velours revient très souvent dans mes sélections. Son touché, ses nuances et ses coloris attirent toujours mon attention. C’est une matière qui vit et évolue selon la lumière, j’aime son allure changeante. J’adore aussi les laines de chez Kvadrat qui font toujours sensation et qui sont tellement agréables à travailler.

Pourquoi avoir voulu donner des noms à chaque pièce ?
En nommant mes pièces, je désirais mettre l’accent sur la fonction précise qu’elles allaient occuper dans une pièce. Lorsque j’ai défini la série de tabourets, il était important pour moi faire des assises esthétiques et de qualité, mais surtout utiles et fonctionnelles.
– Le Bienvenu pour l’invité de dernière minute à table.
– Le Convivial, mon préféré !
Je l’avais déjà en tête quand j’habitais à Paris et que mon salon était trop petit pour mettre un fauteuil. Il est idéal autour d’une table basse pour un apéro entre amis ! (je déteste me retrouver perchée sur une chaise lorsqu’il n’y a plus de place sur le canapé)
– L’Intrépide, parce qu’il se glisse partout.
– Quant au Complice, c’est un clin d’oeil au Confident. On s’y assoit à deux, parfait pour les
messes basses !

Quelle est la pièce dont tu es la plus fière?
Il n’y a pas de pièce dont je sois plus fière qu’une autre. Mais pour jouer le jeu, je parlerais quand même du Bienvenu. C’est mon premier modèle. Il a fallu faire plusieurs prototypes avant d’obtenir un bel équilibre, je suis très contente du résultat. Je travaille avec mon père depuis le début, c’est lui qui réalise les pieds en métal et je dois dire que je suis très fière de ce qu’il fait, son travail est d’une grande qualité. Les courbes sont belles, les angles justes et ses soudures sont à tomber !

Où vous voyez-vous dans deux ans ?
Entourée de tous mes nouveaux modèles, de jolies collaborations et un projet de boutique.
Ce sera mon Idéal ! Nom à retenir pour un futur modèle… (rires)

SHARE
Journaliste et fondatrice de untitledmag.fr Contact mail : m.heckenbenner@untitledmag.fr