Initié en 2012 par la productrice, distributrice et exploitante française Sophie Dulac, le Champs-Élysées Film Festival est devenu au cours de ses éditions un rendez-vous incontournable des cinéphiles pour devenir le premier festival parisien en terme de fréquentation (plus de 23500 spectateurs pour l’édition 2016). Prenant place sur la plus belle avenue du monde, le festival a su mettre en avant le meilleur du cinéma indépendant américain offrant aux spectateurs un voyage travers la création et l’imaginaire.

Cette 6ème édition – qui aura lieu Jeudi 15 Juin au Jeudi 22 Juin 2017 – poursuit cette démarche et nous a dévoilé sa programmation pour l »édition 2017. Pour la première fois, le festival innove cette année, ouvrant sa compétition aux longs-métrages indépendants français qui pourront concourir aux cotés de leurs homologues américains. C’est donc 12 films français et américains que verront les festivaliers lors de la compétition officielle sous la houlette d’un jury composé de talents de tous les horizons, ayant une implication forte dans le cinéma indépendant français. Il comprend entre autres l’humoriste Vincent Dedienne, le réalisateur et acteur Gustave Kevern, la chanteuse et actrice Camélia Jordana ou encore la révélation de Bande de filles, l’actrice Karidja Touré. Ce jury remettra deux prix lors du festival. Le public votera lui aussi pour son film favori. Retour sur les 12 films retenus pour la sélection officielle qui a été dévoilée ce Jeudi 11 mai.

sélection longs-métrages indépendants américains :

California Dreams de Mike Ott avec Cory Zacharia et Kevin Gilger, documentaire qui met en scène 5 individus uniques, à la poursuite du rêve ultime en Californie.

My Entire High School Sinking Into The Sea de Dash Shaw avec Jason Schwartzman et Lena Dunham, film d’animation romantique entre les membres d’une gazette d’un lycée avant qu’une catastrophe vienne bouleverser l’ordre des choses.

Rat Film de Theo Antony, essai documentaire qui utilise le rat, ainsi que les humains qui les aiment les regardent vivre et les exterminent, pour explorer l’histoire de Baltimore.

The Strange Ones de Lauren Wolkstei et Christopher Radcliff avec Alex Pettyfer et James Freedson-Jackson, road trip entre deux frères dans un paysage américain isolé.

Jean of The Joneses de Stella Meghie, avec Taylour Paige et Erica Ash, comédie acerbe sur le passage de l’adolescence à l’âge adulte.

Columbus de Kokonda avec John Cho et Haley Lu, drame romantique familial prenant place dans le Midwest.

sélection longs-métrages indépendants français :

Bonheur Académie D’Alain Della Negra et Kaori Kinoshita avec Laure Calamy et Michèle Gurtner, comédie dramatique sous le soleil deCroatie avec la révélation de la série 10 %, Laure Calamy.

Embrasse-Moi d’Océanrose-Marie et Cyprien Vial avec Océaneromarie et Alice Pol, comédie romantique brisant les clichés sur l’amour entre femmes.

Les Étoiles Restantes de Loïc Paillard avec Benoit Chauvin et Camille Claris, chassé-croisé amoureux de trentenaire se remettant en question.

Jeune Femme de Léonor Serraille avec Laetitia Dosch et Souleymane Seye, voyage d’une jeune femme initiatique dans le Paris d’aujourd’hui.

Merrick de Benjamin Diouris avec Michael Etrillard et Marie Colomb, film post- apocalyptique nerveux, hommage à la saga Mad Max de George Miller.

Wallay de Berni Coldblat avec Makan Nathan Diarra et Ibramin Koma, comédie romantique sur le choc des cultures entre la France et le Burkina Faso.

Le festival débutera le Jeudi 15 Juin au Gaumont Marignan avec la projection de Florida Project de Sean Baker avec Willem Dafoe et se clôturera le Jeudi 22 Juin avec la remise des prix. Les courts-métrages seront aussi à l’honneur avec 12 films indépendants américains et français mettant en lumière  la jeune création présidé par  Louis-Do De Lencquesaing.

un festival riche en événements et en rencontres.

Les festivaliers parisiens auront comme invités d’honneurs l’acteur Claude Brasseur et les réalisateurs Arnaud et Jean Marie Larrieu pour la France et les réalisateurs Jerry Schatzberg et Alex Ross Perry pour les Etats Unis.

Si on additionne les avant premières exclusives au festival, les redécouvertes de director’s cut de Blood simple des frères Cohen ou encore de Léon de Luc Besson, des tables rondes sur la question de l’indépendance dans le cinéma, des rencontres avec le public et un hommage à la Nouvelle Orléans, terre de richesses artistiques françaises et américaines  – avec les projections  de Dans La Brume Électrique de Bertrand Tavernier et Bad Lieutenant : Escale À La Nouvelle-Orléans de Werner Herzog – l’été à Paris sera cette année bouillant et ensoleillé pour tous les amoureux du 7ème art. Et pour les aficionados de la scène indépendante française, des concerts rythmeront le festival tout au long de la semaine.

Ainsi pour paraphraser Jean Paul Belmondo dans A bout de Souffle  » si vous n’aimez pas la mer, si vous n’aimez pas la montagne, si vous n’aimez pas la ville… », allez aux Champs-Élysées Film festival.