Leur nom rappelle l’enfance, la figure mythologique du cheval volant et sonne comme une invitation au voyage dans les nuages. Légères, aériennes, les sonorités pop-psychédéliques développées par Pégase dans « Another World » jouent sur l’imaginaire, basculant esprit et corps dans un monde inconnu. 

https://www.youtube.com/watch?v=IX_ir988r4k

Ancien membre du groupe Minitel Rose, Raphaël d’Hervez est l’homme qui se cache derrière Pégase. Ce jeune nantais, boulimique de musique, sort son deuxième album Another world, qu’il a écrit, enregistré et produit seul. Jamais mieux servi que par soi-même, il livre une oeuvre personnelle, empreinte d’un univers délicat, rêveur, onirique. Cette fois il s’est entouré de la chanteuse Ana Benabdelkarim, porteuse d’une voix ténébreuse et enivrante. Un rayon de soleil face au froid de l’hiver qui se prépare, nourri de mélodies réconfortantes et chaleureuses.

https://www.youtube.com/watch?v=ZVi7vsP5uS0

Découvert pour la première fois sur la scène de la Flèche d’Or à Paris, le duo surprend par son aisance et sa complicité. Les morceaux s’enchainent, les voix sont belles et s’accordent dans une harmonie rock électronique. Be wild se fait plus survolté quand Well bell devient plus doux face aux versions de l’album. Accompagnés d’un guitariste, le groupe offre un live de qualité avec cette revisite de certains titres. Pour leur premier concert, nul doute que ces deux-là -encore peu médiatisé- seront un jour à l’affiche des plus grandes salles de la capitale.

Infos pratiques :
Et pour ceux qui trainent dans le coin, ils restent deux dates de concerts à ne pas rater.
24.11.16 – Rennes – L’Ubu
09.12.16 – Fontenay-sous-bois – Festival Les Aventuriers

SHARE
Non je n'ai pas 4 ans et Alison n'est pas ma copine. D'ailleurs mon prénom ne fait pas référence à un chanteur mais à un joueur de foot. J'aime le théâtre, jouer aux billes et manger ma pizza avec du tartare.