Avec son nouvel EP sorti le 17 novembre, Ambrose dépeint avec une certaine pudeur la mélancolie inhérente à notre époque.

Il existe une sorte de naïveté touchante à écouter Ambrose, un jeune groupe parisien qui s’inscrit dans la veine de cette musique mélancolique mais loin du pataud actuel.

Si la musique peut paraitre à certain moment brumeuse, la voix claire mais affirmée qui la surplombe rend le tout très plaisant. Avec le clip de Romance, Ambrose illustre sans doute le pourquoi de leur créativité et reflète les interrogations de ses auditeurs. Entre faux narcissisme qui se transforme en quête de soi et d’identité avant la fébrilité de ce qui peut ressemble à une première rencontre amoureuse, Ambrose embrasse un thème qui ouvre à bien des perspectives créatives. Et simplement, sans artifice inutile, le duo relève largement le défi avec un EP qui s’écoute en boucle pour accompagner la grisaille ambiante.

Ambrose sera au Pop Up Label le 22 décembre.

SHARE
Musique / littérature