Les trois Irlandais de All The Luck in The World sont de retour en 2018 avec un nouvel album intitulé A Blind Arcade. Onze ballades pop-folk chaleureuses et nostalgiques pour un vrai bol de douceur !

Quatre ans après leur premier album éponyme porté par le single Never, All The Luck In The World est de retour dans les bacs depuis le 23 février 2018 avec A Blind Arcade. Auteurs-compositeurs irlandais, Neil Foot, Ben Connolly et Kelvin Barr sont actuellement basés à Berlin. Or, pour ce deuxième album, ils ont choisi de retourner sur leur terre natale dans le comté de Wicklow, au sud de Dublin.

C’est ici en pleine campagne qu’ils ont transformé une petite cabane en studio d’enregistrement pour y composer et écrire ce deuxième opus où brillent les sonorités acoustiques de la guitare, associées à des samples de sons organiques. Le résultat est pour le moins étonnant et étrangement apaisant. Cette pop méditative est en effet propice à la rêverie. Elle convoque des images de balades en forêt, de feux de camp et de paysages automnaux. Un univers parfaitement mis en scène dans leurs clips.

 

Folk mélancolique et féérique

Une succession de photos compose le clip de Golden October tourné en stop motion et réalisé grâce aux clichés des membres du groupe et de leurs amis. Il aura fallu pas moins de 1076 photographies pour animer ces souvenirs rangés un à un dans une boîte ! Le texte parle d’une séparation. Les cordes donnent à la chanson une tonalité épique, voire lyrique, qui émeut et transporte.

Dans l’ensemble, le disque montre d’ailleurs que le groupe a gagné en maturité et en profondeur avec des morceaux comme Landmarks ou Contrails. Les paroles évoquent la nostalgie de la jeunesse enfuie, les souvenirs heureux ou tristes, la peur de la distance qui nous éloigne les uns des autres… Leurs mélodies paisibles ont parfois des accents de Simon and Garfunkel ou de Ed Sheeran. Dans About The Ghosts, les arrangements féériques disséminent ça et là des touches mystiques tandis que des réminiscences de musiques traditionnelles irlandaises affleurent dans High Beams.

 

Entre ombres et lumières

La nature est omniprésente dans cet album profond et tranquille, enregistré entre la cabane de Wicklow et le studio du producteur Paul Pilot à Berlin. Mesurée et sensible, l’interprétation se fond harmonieusement dans cet ensemble à la fois brut et distingué. Même les bruits des doigts qui glissent sur les cordes de guitare se mêlent à merveille à l’instrumentation feutrée et ciselée.

Une belle balade musicale qui ravira les fans autant que les curieux en manque de douceur et de chaleur en cette fin d’hiver. La musique de All The Luck In The World est semblable aux rayons de soleil qui percent entre les nuages de février : une claire caresse qui réchauffe et apaise. Quelle chance !

All The Luck In The World, album A Blind Arcade disponible depuis le 23 février 2018.

Suivez l’actualité d’All The Luck In The World sur leur page Facebook.

SHARE
Journaliste, curieuse et amoureuse des mots, j'aime partager mes découvertes musicales et artistiques sur la toile.