Dans Piano Rigoletto & Tutti Frutti, le comédien et musicien Alain Bernard revisite l’histoire de la musique à sa manière dans ce spectacle hybride, entre One man Show et récital. A découvrir à l’Alhambra à Paris, jusqu’au 15 janvier 2017.

Passionné de musique, Alain Bernard découvre l’univers du café-théâtre dans les années 1980, aux côtés de Smaïn. Après la création de son premier One man Show et un passage à la radio, il créé en 2012 son spectacle Piano Rigoletto & Tutti Frutti au théâtre des Déchargeurs à Paris. Le principe est original : à l’aide d’un piano et d’un clavier, ce professeur de musique un peu particulier nous fait revivre l’histoire de la musique à grand renfort de calembours.

Un spectacle musical

Au programme de ce cours : une introduction sur les différents style, une histoire de la musique du Moyen Âge aux années 2000 et une digression sympathique sur les différentes casquettes du musicien, qu’il soit pianiste de bar, DJ dans les bals de province ou compositeur de musique de films.

Au rythme de ces énumérations, le spectacle est fluide et plaisant. On sourit beaucoup et l’on admire les multiples talents d’Alain Bernard qui est à la fois imitateur, clown et musicien. Les morceaux qu’il chante ne sont pas des reprises mais bien des bouts de chansons originales, écrites et composées « à la manière de », ce qui confère au show une vraie plus-value.

Des textes un brin désuets

Les grands amateurs de musique pourront aussi se régaler lors d’un medley joué au piano, où l’on reconnaît quelques tubes. Les parties musicales sont d’ailleurs les plus réussies et l’on regrette qu’il n’y en ait pas plus. En effet, les textes du spectacle, pourtant co-signés avec Pascal Légitimus et Jean-Claude Isbert, font la part belle à un humour désuet où s’enchainent les calembours. Une manière d’écrire un peu « old school » qui séduira les 50-60 ans mais peut laisser de marbre les trentenaires.

On passe toutefois devant Piano Rigoletto un agréable moment qui se termine sur une pointe d’émotion avec un hommage au père de l’artiste, qui a écrit pour Bourvil une très jolie chanson, La Valise.

__

« Piano Rigoletto & Tutti Frutti » d’Alain Bernard, du jeudi au samedi à 19h et le dimanche à 17h jusqu’au 15 janvier 2017. Tarif unique : 15 € Moins de 12 ans : 12 €. Alhambra – Théâtre Music-Hall, 21 rue Yves Toudic, 75010 Paris.

www.pdf24.org    Send article as PDF