Du 19 au 25 septembre prochain, la ville de Paris met au défit les franciliens de laisser leur voiture au garage. A la place, vélos, transports en communs et voitures électriques seront en libre service pour les participants. Une manière de sensibiliser à la pollution de l’air à Paris. 

7 jours sans sa voiture ! La Ville de Paris et l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) en partenariat avec l’association Wimoov lance ce défi aux franciliens. Comme l’indique un communiqué, du 19 au 25 septembre prochain, les participants « sont invités à laisser leur véhicule au garage et, ainsi découvrir gratuitement les modes de déplacement à mobilité douce (vélos, vélos à assistance électrique, à pied, Vélib’…) ». L’opération encourage les parisiens à changer leurs habitudes en matière de mobilité de façon à réduire l’usage des véhicules individuels.

La pollution de l’air à Paris : un enjeu sanitaire

Ce sont environ 80% des personnes vivant dans des zones urbaines qui sont sujettes à des niveaux de qualité de l’air supérieures aux limites fixées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’OMS a classé depuis 2012 les particules fines comme « cancérogènes certains » et responsables de 42 000 morts chaque année en France.

En cause, le trafic routier. La mairie de Paris a pris des mesures face à ce problème sanitaire comme la limitation de la vitesse de circulation sur certaines routes. Aussi depuis le 1er juillet 2015, les véhicules poids lourds et les bus immatriculés avant le 1er octobre 2001, sont interdits de circulation de 8 heures à 20 heures,  week-ends compris.

pollution

Le 29 septembre aura lieu une cérémonie de remise de prix organisée par la Ville de Paris où vingt volontaires (automobiliste ou un conducteur de deux-roues motorisés habitant ou travaillant à Paris) seront tirés au sort, puis récompensés pour leur effort. Des récompenses sont prévues : découverte d’un autre moyen de transport, dégustation à l’aveugle de produits franciliens, découverte des coulisses d’une brasserie parisienne avec dégustation, découverte des ruches urbaines en habit d’ apiculteur ou encore fabrication de son propre objet avec une imprimante 3D.

La capitale nécessite une nette réduction de sa quantité de véhicules : « Il faut parvenir à réduire suffisamment l’usage de la voiture, et notamment l’usage individuel, dans nos villes », a rappelé à 20 Minutes Demba Diedhiou, coordinateur du réseau Transports et mobilités durables chez France Nature Environnement (FNE).


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here