Plus connu grâce à sa plume d’écrivain, de journaliste et de réalisateur, Arthur Dreyfus présente cet hiver « Nous sommes peut-être passés à côté d’une belle histoire… ». Une exposition photo atypique présentée à la galerie Patrick Gutknecht. 

L’exposition « Nous sommes peut-être passés à côté d’une belle histoire » qui se tient du 11 novembre au 20 janvier à la galerie Patrick Gutknecht a de prime abord de quoi surprendre. Son auteur Arthur Dreyfus nous propose de découvrir plusieurs portraits photographiques de modèles tenant eux-mêmes leur portrait d’enfance. Image qu’il photographie alors à son tour à l’aide de son iphone. À travers cette première exposition, l’artiste multisupport dit avoir voulu poursuivre le lien entre le temps d’avant et le temps présent. Entre la douceur première et sa persistance : « le reste procède d’une intuition plastique, qui bien sûr ne s’explique pas« .

Arthur Dreyfus : le passé comme héritage

Pour mener à bien cette exposition, Arthur Dreyfus dit avoir longuement réfléchi à la forme que celle-ci devait prendre : « J’ai attendu qu’une idée s’impose. Un dispositif, une chose qui m’appartienne ; et qui alors, serait capable de conduire l’ensemble, d’ouvrir le rideau du spectacle ». Le choix d’utiliser un smartphone comme appareil n’a d’ailleurs rien d’anodin. Il confie à ce sujet que l’apparition du téléphone portable a changé son rapport à l’image : « il devenait possible, à chaque seconde, de saisir quelque chose (…) ces appareils qui, désormais, renferment les archives de nos vies ».

Le tout pour le tout © Arthur Dreyfus

Hier je ne te connaissais pas Tu jouais aux voitures
Je chassais les pyrales Sous l’œil de nos mères

Ces plaisirs suffisaient

Aujourd’hui tu me donnes
Ton passé en héritage
Mais si petit, était-ce déjà toi ? Celui que j’aime, était-il déjà là ?

J’invente dans ta poche un miroir Pour savoir
Quand commence le trop tard
Où commence le regard

Puis une phrase
Résonne tout le soir
Nous sommes peut-être passés à côté d’une belle histoire…

Arthur Dreyfus

 

L’enfant d’or © Arthur Dreyfus
Pas aveugle © Arthur Dreyfus
Parallèlement à l’exposition les Editions de L’Œil et la Galerie Patrick Gutknecht publient le fanzine « Arthur Dreyfus : Nous sommes peut-être passés à côté d’une belle histoire…« 
« Nous sommes peut-être passés à côté d’une belle histoire… » 
Du 11 novembre 2017 au 20 janvier 2018
78 rue de Turenne 
75003 Paris 
SHARE
Culture & Société