Par son ampleur et sa persistance, la crise a fini par disqualifier la plupart des organisations sociales et leurs pouvoirs. Le rejet massif du politique en est la plus éclatante manifestation. Les grands piliers de la République et de la modernité autour du travail, du progrès, de la croissance, de l’éducation ou de la représentation démocratique s’effondrent sur eux-mêmes.

Dans le même temps, une contre-société diffuse déjà majoritaire dans l’opinion, s’étend hors des représentations dominantes et des discours. « Comprendre ce qui s’y joue, c’est ouvrir la voie qui fera de la contre-société d’aujourd’hui, la société de demain ». Elle préfigure de nouveaux modes d’organisation du social, de l’économique et du politique.

La mue d’une société connectée

« Le contrat social ne tient plus« . Voilà ce qu’on peut lire comme première phrase de la quatrième de couverture. Est-ce une rupture avec le pacte énoncé par Jean Jacques Rousseau dans son célèbre recueil « Du contrat social » ? La République peut-elle encore tenir toutes ses promesses en termes de travail ou d’égalité pour le citoyen ? L’individu est-il de plus en plus individualiste, comme le laisse entendre bon nombre d’observateurs ? Des interrogations sur lesquelles se penche Roger Sue dans son dernier livre « La contre société« .

Les citoyens au service de la République et non plus l’inverse. C’est ce que semble nous dire le sociologue dans son essai. À travers les notions d’association, d’associativité ou de coopération, Roger Sue démontre que le citoyen d’aujourd’hui sert lui-même la cause d’une République, en étant son principal acteur. « C’est en effet par l’associativité et non par l’autorité que peut maintenant s’exercer le pouvoir d’entrainement sur la société civile » Tout cela étant rendu possible grâce à un monde connecté peuplé « d’Homme réseau« . Mais peut-on vivre dans une société gouvernée par l’associativité ?

Jean Jacques Rousseau disait que la dissolution du contrat social était un retour à l’état de nature. Une société qui rompt son contrat social ne serait plus une société Roger Sue définit quant à lui les nouvelles règles du contrat social. Dans une société en pleine mutation.

La contre société de Roger Sue © Les liens qui libèrent
La contre société de Roger Sue © Les liens qui libèrent

 

« La contre société » de Roger Sue, Éditions Les Liens Qui Libèrent17 euros

 

en.pdf24.org    Send article as PDF