Anciennement appelé Fête du Graphisme, le Graphic Design Festival s’est doté d’une nouvelle identité visuelle mais sa programmation demeure toujours aussi riche. Venez assister dès à présent à ce rendez-vous incontournable du design graphique jusqu’au 22 février prochain.

Des lignes épurées et actuelles, un graphisme dynamique et un nouveau nom anglo-saxon ; décidément, notre chère et tendre Fête du graphisme est méconnaissable, mais ce changement lui va à ravir ! Avec ce nouveau visage, le Graphic Design Festival s’intègre de manière durable dans la mouvance des événements européens et internationaux dédiés au graphisme, à l’image du Graphic Design Festival Scotland ou du Graphic Design Festival Breda.

Première étape : s’afficher dans tout Paris

Du côté de la programmation, on reste sur un déroulement similaire et efficace, ponctué d’expositions, de rencontres et de découvertes aux quatre coins de la capitale. Comme pour les autres années, la première étape de ce festival, qui signe en quelques sortes son ouverture, est une large campagne d’affichages en partenariat avec JC Decaux. Pour cette nouvelle édition, le Graphic Design Festival a invité 20 designers graphiques à venir s’exprimer autour de la thématique du sport. Les créations seront visibles à Paris jusqu’au 22 février et diffusées sur 80 supports digitaux dans les centres de Londres et New York.

© SERA YONG et © HORSTAXE, Jamais plus qu’à fond
© SERA YONG et © HORSTAXE, Jamais plus qu’à fond

Deuxième étape : s’exposer au musée des Arts Décoratifs

Le Musée des Arts Décoratifs est l’un des points d’orgue du festival. Durant deux semaines, le musée accueillera les acteurs majeurs de l’identité visuelle, de la signalétique et de la typographie. Ils auront carte blanche pour investir les lieux. Vous y verrez notamment Air Poster, un collectif qui fait appel à plusieurs ateliers graphiques pour créer des affiches hors du contexte de la commande, le projet de design « Azad » qui consiste en une collaboration entre la galerie Azad Art et un collectif de jeunes graphistes de Téhéran. On y retrouve également le fameux prix D&AD qui récompense le meilleur de la création dans le design et la publicité. Il exposera pour la première fois dans le cadre du festival une sélection d’œuvres primées.

© Les Graphiquants - Air poster 2 et © GR20 - Air poster 4
© Les Graphiquants – Air poster 2 et © GR20 – Air poster 4
© Reza Abedini - 2015 et © Farhad Fozouni - 2014
© Reza Abedini – 2015 et © Farhad Fozouni – 2014

Troisième étape : promouvoir la jeune création au NUMA

La Creative Night est un événement incontournable du festival ; le temps d’une soirée, vous pourrez participer à des workshops, assister à des conférences et des animations live, voir des expositions, le tout bien sûr sur fond de design graphique. Un moment propice à la rencontre et aux échanges, en compagnie de Kiblind, The Creators Project par Vice, Adobe, D&AD, le Nova Club… ça en fait du beau monde !

© Stefan Glerum - Taipei Life: There’s food on my fly et © Tatsuro Kiuchi - One day in Taipei
© Stefan Glerum – Taipei Life: There’s food on my fly et © Tatsuro Kiuchi – One day in Taipei
© Hsiao-Ron Cheng - Untitled et © Martin Nicolausson - The City
© Hsiao-Ron Cheng – Untitled et © Martin Nicolausson – The City

Retrouvez la programmation complète du Graphic Design Festival sur leur site web. Article en partenariat avec Graffink, blog d’actualités et d’inspirations graphiques.


Graphic Design Festival Paris
Jusqu’au 22 février 2017

SHARE
J'aime les expositions qui sortent de l'ordinaire, les revues papier créatives et l'art associé au digital. Arte-phile et Nova-vore