Grâce au méticuleux montage de la réalisatrice Clara Podlesnigg, (re)découvrez l’univers de Wes Anderson à travers … les plans de fenêtres présentes dans ses films. 

Les supercuts sont de plus en plus populaires sur internet. Ces courts montages de scènes de films ou de séries télévisées sont même vus par certain comme une nouvelle forme d’art. C’est ainsi que la réalisatrice Clara Podlesnigg a voulu rendre hommage à Wes Anderson à travers cette technique.

 Un nouveau regard

Clara Podlesnigg a donc décidé de compiler les plans de fenêtres de Wes Anderson tout au long de ses films. On se rappelle alors que le tout premier plan du réalisateur était une ouverture de fenêtre dans son film Bottle Rocket (1996). L’ensemble de son oeuvre, à l’univers si particulier, regorge de plans sur des fenêtres nous explique-t-elle alors, et dont il nous faut alors deviner la subtilité. De « La famille Tenenbaum » à « Moonrise Kingdom » sans oublier « Fantastic Mr. Fox », les fenêtres sont partout ! Mais pour quelle symbolique ? À travers cette vidéo s’offre à nous un tout nouveau regard quant à l’oeuvre du réalisateur texan. Pour le plus grand plaisir de ses (nombreux) admirateurs.

https://vimeo.com/191568026

 

“La toute première scène du premier film de Wes Anderson est une ouverture de fenêtre. Et il n’a fait qu’en ouvrir d’autres par la suite. Pour regarder à travers, pour s’échapper, et enfin pour tirer le rideau.” Clara Podlesnigg

 

capture-decran-2016-11-21-a-15-49-17

capture-decran-2016-11-21-a-15-50-52 capture-decran-2016-11-21-a-16-03-15

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here