La rentrée, c’est pour tout le monde, même pour les séries ! Pour le moins prolifique cette année, il n’est toutefois pas toujours facile de faire son choix parmi les dizaines de nouveautés qui prennent d’assaut les chaînes américaines. Ne perdez pas votre temps avec des séries qui finiront très probablement annulées avant l’été, et passez directement aux séries qui valent vraiment la peine d’être vues. Exit Blood & Oil, qui n’a de Dallas que l’apparence ; Limitless, fade remake du film (qui n’était déjà pas terrible) et Minority Report, dont la première saison vient tout juste d’être réduite à dix épisodes. Untitled Mag fait le point pour vous, et vous sert sur un plateau d’argent le meilleur de la rentrée des séries.

5. The Muppets

The Muppets
© ABC. TOUS DROITS RÉSERVÉS. Comédie de Bob Kushell, Bill Prady, 21 minutes, ABC. Avec les voix d’Eric Jacobson, Dave Goelz, Bill Barretta.

Les célèbres Muppets, créés originalement en 1976 par le marionnettiste Jim Henson, reviennent dans un faux documentaire en format sériel. Pour la première fois, l’occasion nous est donnée de découvrir l’intimité de ces adorables petites marionnettes : leur vie personnelle aussi bien que professionnelle (dans les coulisses d’un talk-show), ainsi que leurs histoires d’amour, désirs, ambitions, accomplissements et déceptions.

Quel plaisir de retrouver Kermit, Miss Piggy et les autres ! Pour cette nouvelle approche des plus célèbres marionnettes de la télé, on retrouve une technique bien connue (notamment très utilisée dans The Office) : le faux documentaire. Ce qui nous permet, ainsi, de plonger directement au sein de la vie quotidienne des personnages, et de découvrir, par exemple, que malgré leur séparation, Kermit et Miss Piggy sont restés collègues. Une saison qui s’annonce bien remplie en références à la pop culture, ainsi qu’en invités surprise !

4. Blindspot

Blindspot
© NBC. TOUS DROITS RÉSERVÉS. Action, thriller de Martin Gero, 42 minutes, NBC. Avec Jaimie Alexander, Sullivan Stapleton, Rob Brown.

Une jeune femme (Jaimie Alexander) se retrouve complètement nue en plein Times Square, sans aucun souvenir et le corps recouvert de tatouages mystérieux. Avec l’aide de l’agent du FBI chargé de l’enquête (Sullivan Stepleton), elle va comprendre que ses nombreux tatouages sont en fait des éléments essentiels afin de trouver le coupable d’une grande conspiration, dans laquelle elle se retrouve prise au piège.

Tout le charme de cette série provient de l’extraordinaire Jaimie Alexander (qu’on avait adoré dans Thor), qui parvient à elle seule à donner un minimum de crédibilité à Blindspot. Impossible de ne pas fondre devant ses grands yeux verts qui questionnent tout autour d’elle. Mis à part le casting (on retrouve par ailleurs Sullivan Stapleton, qu’on avait déjà vu dans 300 : La naissance d’un empire), l’intrigante est pour le moment plutôt emballante, à condition de ne pas tomber dans la série policière classique. Qui sait, en jouant un peu plus sur le côté thriller de la série, on pourrait bien tenir un Memento en puissance.

3. Life in Pieces

life in pieces
© CBS. TOUS DROITS RÉSERVÉS. Comédie de Justin Adler, 22 minutes, CBS. Avec James Brolin, Dianne Wiest, Thomas Sadoski, Betsy Brandt, Colin Hanks.

Bienvenue chez les Short : une belle et grande famille, heureuse, bien qu’un peu dépassée par les évènements. John (James Brolin), la figure patriarche, et Joan forment un couple amusant de grands-parents. Ils sont les parents de trois enfants : Matt (Thomas Sadoski, qu’on avait adoré dans The Newsroom), pourtant grand  romantique, est le seul des trois enfants à être célibataire, et à vivre chez ses parents. Sa soeur, Heather (Betsy Brandt, Breaking Bad), l’aînée de la famille, est mariée et mère de famille. Avec son mari, Tim, ils doivent faire face à une triste réalité : leurs enfants, maintenant à l’âge de l’adolescence, grandissent et quitteront bientôt le domicile familial. Et tandis que certains quittent le nid, un nouveau-né rejoint cette grande tribu : le dernier des trois enfants Short, Greg (Colin Hanks), et sa femme Jen, découvrent la vie parentale pour la première fois.

Amateurs de Modern Family, vous allez être ravis : la  série est construite sur le même format que la sitcom très connue, chaque épisode étant découpé en quatre parties, une correspondant à chaque couple. Véritable comédie familiale, on y découvre des personnages plus qu’attachants, et des situations toujours très drôles, gênantes ou touchantes. C’est avec grand plaisir qu’on plonge au sein de leur quotidien chaque semaine.

2. Quantico

quantico
© ABC. TOUS DROITS RÉSERVÉS. Espionnage, thriller de Joshua Safran, 42 minutes, ABC. Avec Josh Hopkins, Priyanka Chopra, Aunjanue Ellis et Jake McLaughlin.

A Quantico, un camp d’entraînement en Virginie, la compétition fait rage et les chances de réussites sont moindres. Chaque jour, de nouvelles recrues du FBI mobilisent et développent leurs compétences afin de devenir le meilleur agent. Neuf mois plus tard, alors qu’un acte terroriste vient d’être commis sur le sol américain, la jeune agent Alex Parrish (Priyanka Chopra) est retrouvée sur les lieux, et interrogée afin de savoir lequel de ses collègues est l’auteur du crime.

Oubliez Homeland et 24 heures chrono : Quantico est une véritable surprise, trouvant le parfait équilibre entre drame et thriller : chaque recrue semble cacher un secret, quelque chose d’assez grave pour avoir tenté de le cacher au FBI. D’un autre côté, Alex va devoir fouiller dans le passé de ses collègues et tenter de découvrir la vérité afin de trouver le coupable. Un début très solide pour une série qui s’annonce prometteuse, même si on imagine mal comment elle tiendra sur la durée.

1. Scream Queens

© FOX. TOUS DROITS RÉSERVÉS. Comédie horrifique de Ryan Murphy, Brad Falchuck et Ian Brennan, 45 minutes, FOX. Avec Emma Roberts, Jamie Lee Curtis, Skyler Samuels, Lea Michele, Diego Boneta et Keke Palmer.
© FOX. TOUS DROITS RÉSERVÉS.
Comédie horrifique de Ryan Murphy, Brad Falchuck et Ian Brennan, 45 minutes, FOX.
Avec Emma Roberts, Jamie Lee Curtis, Skyler Samuels, Lea Michele, Diego Boneta et Keke Palmer.

Vingt ans après le célèbre crime ayant eu lieu sur les lieux de la sororité Kappa Kappa Tau, Grace Gardener (Skyler Samuels) fait sa rentrée à l’université de Wallace et n’a qu’une seule idée en tête : rejoindre la maison la plus prisée du campus, aujourd’hui dirigée d’une main de fer par Chanel Oberlin (Emma Roberts). Alors que la doyenne de l’université (Jamie Lee Curtis) change les conditions d’admission élitistes de la sororité, ouvrant ainsi le recrutement à tous les étudiants, un tueur déguisé en diable rouge, la mascotte de l’université, s’en prend aux membres de KKT et sème la panique au sein du campus.

Dans ce monde original où les genres se mélangent, Mean Girls rencontre Scream. Scream Queens flirte de façon brillante avec les codes du genre, faisant de son héroïne, Chanel n°1, le personnage le plus détestable de l’histoire de la télévision. Emma Roberts y est divine, plaçant d’un revers de main Blair Waldorf et Regina George sur le banc de touche. Du Ryan Murphy (à la tête de Glee et d’American Horror Story) comme on l’aime : exubérance à foison, si drôle que c’en devient ridicule. Il n’y a pas à dire, Scream Queens est définitivement la meilleure nouveauté au programme, ces temps-ci.

Et vous, quels sont vos coups de cœur cette saison ? N’hésitez pas à les partager dans un commentaire !

SHARE