Banksy est à La Réserve Malakoff, poésie de rue sur murs

0
341
© Banksy
Du 1er au 11 septembre, laissez vos fins de journées à l’artiste street le plus populaire du moment : Banksy est à la Réserve Malakoff !

Le street art est enfin reconnu comme un art. Les choses sont établies comme telles depuis quelques temps déjà. Les graffeurs investissent timidement les galeries dès le début des années 2000, et se font une réelle place dans l’industrie de l’art.

Les artistes de l’art moderne ont très vite compris le potentiel des rues : collecte d’affiches (Raymond Heins), photographies de graff (Brasaï), peintures inspirées de l’iconographie urbaine et industrielle (Basquiat)… Mais la reconnaissance du street art comme art a passé un certain temps à couvert.

La rue un terrain de jeu

Dégradation, vandalisme, guerre de territoire, tout a commencé comme ça, aux États Unis. La rue était d’abord le terrain de jeu de « crews », groupes de jeunes qui voulaient investir la ville. En marquant les murs, les métros et les trains de leur pseudo, ils conquéraient la ville. Une véritable occupation du sol. Une seule règle : aucun tag ne pouvait être recouvert. Puis des inscriptions de blaz’ est née une véritable recherche esthétique. Une typographie en tout premier lieu, une iconographie ensuite. Aujourd’hui, le street art véhicule un véritable message social.

Libre, il n’exprime rien d’autre que le désir de l’artiste et s’offre d’emblée aux passants. Les dessins parlent de l’homme, du climat social, des injustices, mais s’évadent aussi vers des formes beaucoup plus poétiques. Chaque graff, chaque sticker, chaque tag part d’un sentiment commun : la révolte contre le système social mis en place. Aujourd’hui, les graffeurs ont augmenté leur champs de possibles. Ils sont achetés, vendus et touchent un plus large public encore. Leur message se répand comme une traînée de poudre et permet une véritable réflexion sociale.

Rendez-vous à la Réserve Malakoff

L’un des plus grand représentant du street art, s’expose pour une dizaine de jours à La Réserve Malakoff. Banksy a su conquérir le monde avec ses collages prônant la liberté, s’élevant contre la guerre et par son humour toujours incisif. Le mystère qui plane autour de son identité est formidablement bien gardé. Banksy est un homme de la nuit qui appartient à la rue et que la société inspire. Il dénonce l’usage abusif des téléphones portables et de cette société que la technologie emprisonne ; il s’installe auprès des migrants et défend leur cause ; il représente la France meurtrie ; il parle d’amour et de solitude, se joue des interdictions, pense la mort et l’écologie…

Sa rencontre avec le comédien (et collectionneur) François Berardino, un soir, a suscité chez ce dernier un engouement fort et touchant. Il rassemble depuis une dizaine d’année ce qui touche à l’univers du graffeur. Illustration de vinyles, pochoirs, stickers, dessins, collages, affiches… Une véritable anthologie ! Le comédien a décidé de partager sa passion et prête, le temps d’un songe, sa collection à La Réserve Malakoff. Une invitation au partage, à la poésie et à la liberté.
mi_02.2_O
© Banksy
sbp_02
© Banksy


Banksy à la Réserve Malakoff, du 1er au 11 septembre 2016,
La Réserve Malakoff, 7 Rue Paul Bert, 92240 Malakoff
Entrée libre de 19H à 22H

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here