Tout l’été, et chaque semaine, Untitled Magazine vous propose trois livres à lire. Que vous soyez dans votre maison de campagne, au bord de la plage, entre amis ou encore au travail, vous devriez trouver votre bonheur.

Ce que j’ai voulu taire, Sandor Marai

En 1938, Sàndor Màrai est un écrivain hongrois et un intellectuel reconnu. Journaliste et écrivain, s’attachant à écrire des articles dans les règles de l’art littéraire, il sera rapidement confronté à un événement qui va bouleverser le cours de l’histoire : l’invasion de l’Autriche par Hitler.

Ecrit entre 1949 et 1950, dans ce qui devait être le troisième tome de ses Mémoires, alors retrouvé en 2000 et publié en Hongrie en 2013, l’écrivain revient sur cet épisode qui a bouleversé le cour de notre histoire. Ce que j’ai voulu taire est un témoignage poignant, d’une profonde réflexion sur l’histoire politique et culturelle de la Hongrie, des pays européens et des faillites intellectuels. Un récit puissant dans lequel Sàndor Màrai revient sur la mort programmée de la philosophie humaniste, supprimée par les nazis puis le régime stalinien.

Ce que j’ai voulu taire, Sàndor Màrai, Edition Livre de Poche, 224 pages, 6,90 euros

 

Au paradis des manuscrits refusés, Irving Finkel

La Bibliothèque des refusés recueille, et sauvegarde, tout texte ayant essuyé refus sur refus de la part des éditeurs. Mémoires, récits épistolaires, poésie, littérature, tous les écrits viennent trouver leur place sur les étagères de la bibliothèque. Mais nombreux sont ceux qui veulent perturber l’ordre tranquille du lieu. Menace des cambrioleurs croyant au butin, actrice se faisant passer pour une étudiante dans l’idée de voler un synopsis pour son prochain film…

Entre situations cocasses et personnages hauts en couleur, on plonge rapidement dans ce capharnaüm à l’humour très british. Mais ce livre, est avant tout une déclaration d’amour aux livres et aux manuscrits en tout genre.

Au paradis des manuscrits refusés, Irving Finkel, Edition 10/18, 288 pages, 7,50 euros

Monk, Laurent de Wilde

Le jazz, ça s’écoute. Mais avec Laurent de Wilde, ça se lit aussi. Ce musicien nous raconte la vie et l’œuvre d’un autre baron du jazz, Thelonious Monk. Pianiste de génie, Monk a révolutionné la scène du jazz américain de la deuxième moitié du XXe siècle. Laurent de Wilde nous fait revivre la musique de Monk, mais nous propose aussi de mieux comprendre la conception de son art, celle d’un homme avare de mots mais riche dans sa vision du jazz.

Le style presque oral du livre propulse le lecteur dans les clubs new-yorkais de ces années-là, où se produisent les plus grands, où se côtoient tous ceux qui ont fait le jazz qu’on écoute encore aujourd’hui. Une prose qui nous intègre au récit, qui nous plonge dans l’intimité de Monk, sans voyeurisme. À lire absolument en même temps qu’on écoute la musique de Monk pour une expérience complète.

Monk, Laurent de Wilde, Edition Folio, 320 pages, 8,20 euros

 

SHARE