Tout l’été, et chaque semaine, Untitled Magazine vous propose trois livres à lire. Que vous soyez dans votre maison de campagne, au bord de la plage, entre amis ou encore au travail, vous devriez trouver votre bonheur.

Le complot contre l’Amérique, Philip Roth

Après une année chargée en événements, on aspire tous à un été reposant. Mais certains livres sont tout simplement trop cultes pour les laisser de côté pendant les vacances. C’est le cas de ce chef d’œuvre de l’Américain Philip Roth, qui n’a pas pris une ride depuis sa publication en 2004. Il raconte l’histoire d’une famille juive de la côte est des États-Unis alors que Charles Lindbergh, célèbre aviateur, antisémite et ami d’Hitler, devient président des Etats-Unis dans les années 1940. Les événements sont vus à travers les yeux du fils cadet, encore enfant, qui comprend la situation sans véritablement en saisir les conséquences.

Il n’y a pas plus prenant que cette uchronie fascinante qui réécrit un XXème siècle déjà bouleversé par des événements tragiques. Philip Roth se fonde sur des faits réels, ainsi que sur des sentiments qui ont véritablement traversé la population américaine, pour imaginer un nouveau monde : un ordre international où les Etats-Unis signent un pacte de non-agression avec l’Allemagne nazie, où ils ne viennent pas au secours de l’Angleterre dans son combat contre Hitler, et où les Juifs américains sont persécutés et exclus de la société. Un roman glaçant, preuve de la rapidité avec laquelle le monde peut basculer.

« Le complot contre l’Amérique », Philip Roth, Folio, 576 pages, 9,30€

Rompre le silence, Mechtild Borrmann

C’est toujours quand on croyait le passé derrière nous qu’il nous rattrape. C’est la réflexion que se fait Therese Mende, femme âgée à la retraite et retirée du monde, quand elle reçoit un appel d’une amie du passé. Et cet appel fait remonter des souvenirs : 1939 et la montée du nazisme en Allemagne, la fin du lycée et ses serments à ses cinq meilleurs amis. C’est justement dans le passé que se situe réellement l’intrigue de ce policier, premier roman de la très talentueuse Mechtild Borrmann. En 1997, Robert Lubisch retrouve des photos et des documents ayant appartenus à son père décédé et ne résiste pas à la tentation de fouiller. C’est alors qu’il se retrouve plongé dans une période obscure de l’histoire de l’Allemagne, à la recherche d’un homme ayant disparu à la guerre.

Dans un style mêlant lyrisme et réalisme, Mechtild Borrmann nous envoûte et nous fait remonter le temps aux côtés de ses personnages. On ne peut que se prendre d’intérêt pour ces six jeunes amis qui grandissent à l’époque où la société allemande est divisée entre partisans du national-socialisme et ceux qui sont appelés « traîtres à la patrie ». L’histoire d’amitié se mélange à l’enquête, la modernité côtoie l’ambiance des petites villes des années 1940 et leur réticence à replonger dans un passé douloureux. A emmener absolument dans la valise cet été !

« Rompre le silence », Mechtild Borrmann, Le Livre de Poche, 286 pages, 7,10€

L’amie prodigieuse I, Elena Ferrante

Elena et Lila, deux jeunes Italiennes, vivent dans un quartier pauvre de Naples. Malgré leurs facilités pour les études, les deux jeunes filles n’y sont pas promises. Mais tandis que Lila abandonne l’école pour se marier et travailler dans l’échoppe de son père, Elena, poussée par son institutrice, ira au collège puis au lycée.

Plongée au coeur des années 50, en Italie, le chemin des deux amies se croisent et s’éloignent. Vibrant au rythme d’une ville en pleine ébullition, on se surprend à envier puis à détester cette relation, qui ne cesse d’aller et venir entre les fillettes. Portrait inoubliable de deux jeunes héroïnes.

L’amie prodigieuse, tome I, Elena Ferrante, Folio Poche, 8,20 euros

Marie Heckenbenner et Mathilde Ciulla

SHARE