A l’occasion de l’exposition « Dancing in the street » à la Cité de la mode et du design, les éditions du Chêne publient un ouvrage de référence sur Peter Knapp et la photographie de mode.

Véritable visage des années 1960-1970, l’ouvrage revient sur les années de gloire du photographe suisse. A travers plus de 200 photographies, dont la plupart inédites, le livre revient sur un demi-siècle de mode en nous faisant voyager dans l’univers ludique et joyeux de l’artiste.

Saisissant à la fois la vision des acteurs tout en rendant lisible le vêtement ou l’accessoire, ici, l’ouvrage présente l’artiste comme le héros de la quête de la liberté du corps féminin. Finie la femme figée, bonjour la femme qui ose ! Elle bouge, elle danse, elle court, en mini-jupe, en pantalon ou dénudée, la femme s’affranchit des codes de la mode pour mieux la devancer.

Le livre propose des photographies inédites, uniquement publiées dans le magazine Elle dans les années 60-70, illustrant l’émancipation des femmes. Derrière son objectif, Peter Knapp les voit décalées, libérées et audacieuses. Habillées par Cardin, Ungaro, Mugler ou encore Courrèges, il met en scène ces femmes pour les magazines de mode. Un beau témoignage d’une époque où tout semblait encore possible !

Dancing in the street, Peter Knapp et la mode, Edition du chêne, 304 pages, 45 euros

SHARE
Journaliste et fondatrice de untitledmag.fr Contact mail : m.heckenbenner@untitledmag.fr